Mondial2014: le Cameroun mal parti, comme l’Espagne, la Croatie et l’Australie

Face à un Mexique discipliné, appliqué et volontaire, les lions indomptables du Cameroun ont été impuissants (1-0). Si les carottes ne sont pas cuites, il leur faudra montrer un tout autre visage pour passer le premier tour. Dans les autres matchs, le Brésil a gagné la Croatie sans impressionner (3-1), la Hollande a convaincu face à une Espagne moribonde (5-1) et le Chili a dompté l’Australie (3-1).

Cameroon-Etoo-Mexique-Facebook-FIFALe premier match d’une nation africaine au Mondial 2014 au Brésil n’aura pas été une victoire. Acculée tout au long du match, les coéquipiers de Samuel Eto’o n’ont jamais vraiment pris le dessus sur des Mexicains tactiquement bien au point. En organisant son équipe en 3-5-2, le sélectionneur Miguel Herrera a trouvé l’astuce pour compliquer la stratégie camerounaise.

Hors mis Stéphane Mbia, les deux autres milieux de terrain camerounais, Enoh Eyong et surtout Alexandre Song ont été dépassés, précisément dans la relance et la créativité.

En réalité, c’est tout le bloc défensif et offensif des Camerounais qui était en panne : en retrait en phase offensive, et en avant lorsqu’il fallait défendre, les joueurs n’ont pas su bousculer les Mexicains. On a prévu que les lions gagneraient la bataille physique. Au final, ils ont été émoussés par La Verde.

Chez les lions, outre un Stéphane Mbia, combatif, seul Benjamin Moukandjo et dans une moindre mesure Samuel Eto’o et Benoit Assou-Ekotto ont «brillé». Le remplacement du jeune latéral droit Cédric Djeugoue par Dany Noukeu en seconde période a également freiné un boulevard qui menait continuellement dans les cages camerounaises en première mi-temps.

Cameroon-Mexique-Facebook-FIFALe seul but de la rencontre est l’oeuvre de l’attaquant Oribe Peralta, qui a poussé au fond du filet un ballon repoussé par le gardien Camerounais Charles Itandje (61e) après une première action du virevoltant Giovani Dos Santos.

Il est à souligner que n’eût été la dextérité de l’ancien gardien lensois, le score aurait été plus corsé à la fin du match. En plus, au moins trois buts ont été refusés au cours de ce match (deux pour les Mexicains, notamment).

Face à la Croatie jeudi prochain, à Manaus, les lions devront montrer un autre visage : mieux défendre, mieux attaquer, éviter les espaces dans le jeu, attaquer le porteur du ballon sont autant de solutions.

Dans les autres matchs, l’Espagne, et précisément son gardien Iker Casillas, est passée complètement à côté de son match face aux Hollandais de Louis Van Gaal.

Après une première mi-temps équilibrée (1-1), les poulains du nouveau coach de Manchester United se sont mis en mode rouleau compresseur. Au final un lourd score de 5-1, dont deux doublés du capitaine Robin Van Persie et d’Arjen Robben, et beaucoup de questions pour la Roja.

Dans l’autre match de la journée, le Chili d’Alexis Sanchez et d’Arturo Vidal a eu du mal à assurer sa victoire de 3-1 face à une équipe d’Australie opiniâtre, à l’image du tonitruant Tim Cahill.

Quant au Brésil d’un Neymar, déjà auteur de deux buts, il a difficilement vaincu la Croatie et le score de 3-1 ne reflète aucunement la bonne tenue des Croates.

Photo: Courtoisie, Facebook, FIFA.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.