Nomadic Massive à Nuits d’Afrique

NomadicMassive2@M.BelmellatNomadic Massive participait vendredi dernier au festival des Nuits d’Afrique. Le groupe montréalais a
offert une prestation virtuose au public du Cabaret du Mile-End.

Nomadic Massive est beaucoup plus qu’un groupe de Hip-Hop. Sur scène, c’est une brochette d’artiste tous plus talentueux les uns que les autres qui nous a offert un show de haut vol.

NomadicMassive6@M.Belmellat Performant en plusieurs langues (anglais, français, espagnol, créole et arabe), ils possèdent tous plusieurs cordes à leur arc.

Les chanteur-se-s sont aussi bons lorsqu’il s’agit de rapper que de donner de la voix et le bateur  nous aura tous sidérés en gardant le tempo alors qu’il prenait le micro.

La qualité du son était au rendez vous avec une section rythmique bien présente et impeccable et des cuivres virtuoses ponctuant les morceaux de petits solos endiablés. Le spectacle s’est construit autour d’un mélange de sonorités.

C’est parfois à la manière d’un concert de jazz que le rythme principal se casse à l’occasion d’une nouvelle tonalité, ou encore au gré de sauts d’une grande fluidité entre le ragga dancehall, le rock, les mélodies latines, que le public se laisse emporter.

NomadicMassive8@M.BelmellatIl faut dire que le groupe sait jouer avec son auditoire. Alors que leur musique invite clairement à danser, les artistes ont fait participer le public à travers différents jeux de scènes : chants, chorégraphies, etc.

Il est impossible de rester passif devant ce déploiement d’énergie. Et c’est d’ailleurs ce à quoi nous invitent les différents textes de ce groupe profondément militant : avoir une conscience engagée.

Les évocations du moyen-orient ou encore le morceau intitulé « First Nations » ne laissent aucun doute quant à l’inscription résolument à gauche de Nomadic Massive.

Depuis les aficionados qui suivent le groupe depuis maintenant 10 ans jusqu’aux curieux attirés par le festival Nuits d’Afrique, tout le public est sorti ravi. Sur le trottoir, devant le Cabaret du Mile-End, on ne parlait quede ces deux heures d’énergie et de très bonne musique. On en redemande.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.