Zoofest: deux «femmes tropicales» à l’humour décapant

Femmes-Tropicales_Courtoisie_Zoofest2014C’est dans une ambiance festive que Christina Guérin et Cynthia Jean-Louis, deux humoristes haïtiennes, ont clôturé, samedi dernier, leur série de représentations du spectacle «Femmes tropicales» présenté dans le cadre du Zoofest.

Les deux Caribéennes, vêtues de paréos colorés sur scène, ont fait mourir de rire les spectateurs présents dans l’autobus Zoofest, un bus scolaire transformé en un petit théâtre de 40 places.

Le spectacle «Femmes tropicales» mettait en scène deux Haïtiennes fraîchement débarquées à Montréal.

Ces dernières ont passé au crible divers aspects sociaux de leur terre natale, Haïti. Immigration, prénoms «inusuels», coutumes, sexe, vieillesse, croyances religieuses, corruption… Les deux humoristes ont abordé ces thèmes avec fougue et humour.

«Les gens sont pressés ici. Parfois j’en vois certains qui courent avec de la musique dans les oreilles. Je me demande toujours pourquoi… Chez nous, à Haïti, ceux qui courent comme ça ont toujours quelqu’un qui leur court après», a par exemple ironisé Christina Guérin devant le public amusé.

femmestropicales«Les Américains noirs on les appelle des Afro-américains. Et ici, comment on appelle les Noirs? Des Américains québécois?», a demandé Christina Guerin au public. Et une femme du public de répondre «des osties de Noirs», causant un fou rire général parmi l’auditoire.

Exubérantes, pétillantes, parfois grivoises, Christina Guérin et Cynthia Jean-Louis ont offert tout un spectacle au public du Zoofest.

Le tout manquait parfois d’un peu de rythme, mais on peut dire que les deux femmes tropicales ont su charmer leur auditoire après un passage remarqué l’année dernière au Théâtre Maisonneuve lors du Gala HaHaHaïti.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.