FFM 2014: M 66, la route de la liberté en Afrique du Sud

Le court métrage «M 66 – La route de la liberté» du Québécois Roger Otis a été présenté à la soirée d’ouverture du Festival des films du monde, jeudi dernier. Dans ce dernier effort, le cinéaste est parti à la découverte de la M 66, la Route 66 d’Afrique du Sud. Touki Montréal est parti à sa rencontre.

M66-Barbed_Wires Comment est née votre série de courts métrages sur les routes 66?

J’ai commencé ma série de films sur les routes 66 il y a 12 ans, avec un premier film tourné aux États-Unis, sur la mythique Route 66.

Après ça, je me suis demandé s’il y avait d’autres routes 66 dans d’autres pays, sur d’autres continents… Je voulais voir s’il y avait des similitudes entre ces routes, si les décors pouvaient être les mêmes…

Le deuxième film que j’ai tourné a été en Australie. La longueur était sensiblement la même que pour mon premier film. Et le décor, désertique, était très similaire à celui de l’Arizona.

C’est après ce deuxième court métrage que je me suis donné comme défi de faire un film sur les routes 66 sur chaque continent et de trouver un angle de traitement différent pour chacun des films.

Route de la libertéDans votre premier film, vous aviez pris une citation de Jack Kerouac, l’ambassadeur par excellence des «road trips». Pour votre dernier film, vous prenez des citations de Nelson Mandela. Était-ce un choix logique?

Effectivement, Nelson Mandela m’apparaissait comme un choix logique dans ce contexte-ci. Dans mes films, la route 66 symbolise la liberté. Et qui d’autre que Nelson  Mandela pour représenter la liberté en Afrique du Sud?

Dans mon film, j’ai retenu plusieurs citations de ce grand homme, extraits de son livre ou de certains de ses discours comme «Il est inutile d’essayer de changer les autres si vous êtes incapables de changer vous-même» ou encore«Nous devons agir ensemble comme un peuple uni pour réaliser la réconciliation nationale».

Qu’est-ce qui vous a marqué sur la M 66?

M66-Prison at SeaQuand je suis arrivé sur le continent africain, je me suis rendu compte que les routes ne sont pas forcément numérotées.

C’est en faisant une recherche sur des outils comme Google Maps que j’ai découvert qu’il y avait une route 66 en Afrique du Sud.

La M 66 est située entre la ville de Cape Town et le Cap de Bonne-Espérance. Sur les abords de cette route, on retrouve aussi bien un township que des condos pour Blancs. Des images que je n’ai pas mises dans mon film.

Ce qui m’a le plus marqué en Afrique du Sud, c’est qu’autant les Noirs, les Blancs ou les animaux, tous sont clôturés. J’ai travaillé cette thématique dans mon film. Je pense que la liberté n’est pas un privilège. Tout le monde devrait avoir accès à la liberté, sans aucune distinction.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE