The Tel Aviv Session, second opus du Touré-Raichel Collective

Après The Tel Aviv Session, The Touré-Raichel Collective revient avec un deuxième album, The Paris Session, aux sonorités d’un ailleurs rafraîchissant.

C’est l’histoire d’une rencontre hasardeuse dans un aéroport de Berlin, de deux passionnés de musique qui s’admiraient de loin. Le claviériste et compositeur israélien Idan Raichel et le Vieux Farka Touré, guitariste et chanteur malien. De cette rencontre en 2008 naîtra The Touré-Raichel Collective, mélange de culture musicale d’ici et de là-bas.

toure-raichel_colle79b4b90The Paris Session est une invitation au voyage. Les musiques y sont très épurées, chaque instrument semblant à sa place. On ne peut qu’admirer l’orchestration et l’arrangement musical des deux virtuoses.

Si parfois le Vieux Farka Touré nous emmène en Afrique de l’Ouest (Mali, précisément) ou en Amérique avec un jeu de guitare très blues, Raichel lui, nous emmène au Moyen-Orient sur les pas du jazz avec son piano ou avec son clavier.

Les deux compères mélangent avec brio leur bagage musical et culturel. La collaboration du Sénégalais Dabi Touré à la basse, du trompettiste israélien Niv Toar  ou encore du chanteur malien Sekouba Diabaté et bien d’autres viennent porter la touche finale au duo.

VFT IR sofaDans ce disque modernité et tradition sont réunies avec succès, et ce, dans des pièces à majorité instrumentales, mais parfois aussi chantées.

La proximité des musiciens se fait sentir. À ce propos, on entend d’ailleurs, de manière intentionnelle des bruits de studio d’enregistrement. Ils nous transportent dans ce pays imaginaire entre Tel-Aviv et Bamako, où la musique est le seul langage, où l’on se rejoint et l’on se comprend.

Ce second album aurait pu commencer par la pièce 7, Diaraby, qui résonne comme un hommage à Ali Farka Touré, père de Vieux Farka Touré, considéré comme l’un des plus importants guitaristes de blues africain et décédé en 2006. La pièce laisse simplement résonner le piano classique de Raichel et la voix profonde et grave du Vieux Farka Touré qui reprend la musique de son père défunt.

Encore une fois, le label Cumbancha présente avec The Paris Session un opus tout en finesse.

La tournée américaine d’Idan Raichel et Vieux Farka Touré débute le 7 novembre et ils seront de passage à Toronto, le 21 novembre, au Koerner Hall.

The Touré Raichel Collective signe The Paris Session  et c’est assurément à avoir dans sa bibliothèque musicale.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE