The Book of Negroes: l’esclavage au centre de la nouvelle série de CBC

Aminata CBCDiffusé sur CBC, The Book of Negroes est l’une des séries télévisées les plus attendues de l’hiver 2015. C’est une adaptation du roman du même nom (Aminata en version française), récipiendaire de nombreux prix.

La série, composée de six épisodes de 45 minutes, retrace l’histoire incroyablement dure d’Aminata Diallo : de sa capture (1761) dans un village de la côte ouest-africaine par des trafiquants d’esclaves à l’âge de 11 ans, jusqu’à son émancipation en Angleterre (1807), date symbolique de la signature de la loi abolissant l’esclavage au sein de l’Empire colonial britannique.

Entre temps, Aminata a traversé l’Atlantique à bord d’un négrier. Arrivée en Caroline du Sud, aux États-Unis, elle a été vendue à Robinson Appleby. Violée et humiliée par ce dernier, Aminata, adulte, est revendue à un homme d’affaires qui la prend sous son aile et la traite mieux que son ancien maître.

Lors d’une visite à New York avec l’homme d’affaires, Aminata décide de s’enfuir et s’installe dans la Grande Pomme.

bon CBCC’est dans cette ville qu’elle offre son aide aux Anglais lors de la guerre d’Indépendance.

Son nom sera par la suite inscrit dans The Book of Negroes, ce qui lui permettra de tenter de reconstruire sa vie en Nouvelle-Écosse, avant de repartir vers le continent africain, en Sierra Leone. Un retour qui ne se déroulera pas comme prévu…

Une vie difficile

Aminata est une jeune femme intelligente et très débrouillarde. Dès son arrivée dans son nouveau pays d’accueil, la jeune Africaine maîtrise rapidement les rudiments de l’anglais. Elle apprend, en secret, à lire et à écrire, ce qui améliorera un tant soit peu son sort d’esclave au fil des années.

«The Book of Negroes» met en scène la vie particulièrement difficile d’Aminata en tant qu’esclave. Humiliations et mauvais traitements font partie intégrante de sa vie quotidienne, tout comme celle des autres esclaves d’ailleurs. Toutefois, sa force de caractère lui permettra de continuer à vivre, malgré les coups durs qu’elle subira tout au long de sa vie d’esclave et sa vie de femme.

BON CBC 2La série produite par CBC en collaboration avec la chaîne américaine Black Entertainment Television (BET) a coûté la coquette somme de 10 millions $.

C’est l’actrice américaine Aunjanue Ellis, qu’on a pu voir dans Ray ou plus récemment dans La couleur des sentiments, qui a eu la lourde tâche d’incarner Aminata Diallo, devenue un personnage désormais incontournable de la littérature canadienne.

À ses côtés on retrouve Cuba Gooding Jr. (Jerry McGuire», Pearl Harbor), Lyriq Bent, Louis Gossett Jr., Jane Alexander, Ben Chaplin et Allan Hawco.

Aminata Diallo est un personnage fort et vulnérable à la fois. Aunjanue Ellis se met avec une très grande aisance dans les souliers de la jeune esclave.

Ceux qui ont lu le livre de Lawrence Hill pourraient être déçus de certains raccourcis empruntés dans la version télévisée. Les étapes de la vie d’Aminata, qui était si bien documentée dans le roman, défilent à une vitesse éclair dans la série de CBC.

The_Book_of_Negroes CBCBien qu’elle ne manque pas de scènes difficiles, la version télévisée du roman The Book of Negroes ne tombe jamais dans l’excès de violence. Là où le film 12 Years A Slave de Steve McQueen montrait des scènes insoutenables de châtiments corporels, The Book of Negroes ne choque pas outre mesure.

Les deux premiers épisodes de la série ont rejoint respectivement 1,7 et 1,3 million de téléspectateurs lors de leur diffusion sur les ondes de CBC les 7 et 14 janvier derniers. Les autres volets de la série seront diffusés tous les mercredis à 21h sur CBC jusqu’au 11 février prochain.

Les deux premiers épisodes (en anglais seulement) sont disponibles intégralement et gratuitement à l’adresse suivante: http://www.cbc.ca/bookofnegroes/episodes/season1/

Pour en savoir plus:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.