Lumières d’Afrique de Normand Blouin et Sophie Langlois

Publié  aux éditions Cardinal, le beau livre Lumières d’Afrique de Normand Blouin et Sophie Langlois propose à un lectorat pas forcément averti de découvrir l’Afrique des auteurs, notamment leur ressenti d’une aventure qu’ils ne devinaient jamais si marquante.

lumieresafrique

« Les Africains m’ont transformée. J’ai croisé le chemin de gens qui m’ont touchée, secouée, bouleversée. Des gens qui se battent avec comme seul carburant l’espoir de changer le monde, leur monde. »

Journaliste et correspondante de Radio-Canada en Afrique, Sophie Langlois débarque  à Dakar avec mari et enfant. Ce dernier est tout jeune, mais contrairement aux diplomates chinois qui ne trimbalent jamais leur gamin en Afrique, le couple Blouin-Langlois ne va pas se séparer du sien.

Entre rencontres improbables et touchantes et aventures en tout genre, les trois Québécois vont s’intégrer tant bien que mal à la fameuse «réalité africaine».

Pour cet ouvrage, Sophie Langlois s’est servie des nombreux billets de blogue qu’elle a rédigé au cours de son séjour de deux ans en sol africain. Il est donc souvent question du Sénégal, base de l’équipe du diffuseur public, mais aussi des pays de la sous-région et d’ailleurs.

Indubitablement, les pays abordés sont parfois des pays en «conflit». En revanche, quelques « bonnes nouvelles » – portraits de bâtisseurs et de battantes motivés par l’espoir – figurent également dans l’ouvrage de 240 pages préfacé par nul autre que Boucar Diouf.

Lumieres-Afrique-Langlois-Blouin-CardinalImpossible de ne pas souligner les sublimes photos de Normand Blouin dont regorge ce beau livre. Et le terme n’est pas anodin. Son regard avisé se ressent tout au long du livre. Il est en ce sens la force obscure (dans le bon sens du terme) du duo d’explorateurs. Soulignons d’ailleurs qu’il a travaillé, entre autres, pour Reuters, la Croix-Rouge et l’UNICEF.

« Je n’oublierai jamais la joie enfantine de Sénégalais pataugeant dans la première pluie tombée après dix mois de sécheresse, le sourire du jeune homme à la baguette dans Thiaroye inondée. » Extrait de l’ouvrage

Le sable de la corniche de Dakar qui s’élève au contact des sandales en plastique d’une jeune sénégalais qui courent sur la plage, le B prononcé de la planche d’un surfeur de Yoff (Alassane), le « regard » suspicieux d’un militaire vers une jeune sénégalaise voilée sautant à la corde, la double page de spectateurs du stade Léopold Sedar Senghor au cours d’un match entre les Lions de la Teranga et les Étalons du Burkina Faso sont autant de scènes du quotidien croquées par l’objectif de Normand Blouin.

Parfois la photo s’apparente à une vidéo, comme cette image prise pendant la Tabaski où le sang d’un mouton sacrifié gicle littéralement à la face du lecteur.

Les auteurs et la maison d’édition ont eu la brillante idée d’ajouter à tout sa carte et contexte historique des pays visités par le lecteur. Somalie, RDC, Égypte, Gabon, Niger, Kenya, Afrique du Sud, Côte d’Ivoire, Rwanda sont autant de pays visités en  huit ans de reportages dans lesquels il n’a pas toujours été possible de parler de «ces héros du quotidien [qui] sont en train de changer l’Afrique».

Citons en exemple les cas du Gabonais Marc Ona Essangui et son combat contre la corruption ou des Congolaises Élizabeth et Imelda et leur lutte farouche contre l’impunité des auteurs de violence sexuelle.

Bref, Lumières d’Afrique est à ranger dans la catégorie des livres qu’il faut avoir dans sa bibliothèque et qui fera voyager de temps en temps.

Lumières d’Afrique, Sophie Langlois et Normand Blouin, Ed. Cardinal, 2014, 240 p.

« Il ne faut pas tenter de comprendre l’Afrique à travers notre grille, mais il faut ouvrir les yeux et les oreilles pour apprendre à sentir le monde différemment. »

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.