Les voleurs de Carthage d’Appollo et Tanquerelle, tome 1 et 2

Dans la série Les voleurs de Carthage, Appollo et Hervé Tanquerelle reviennent sur le sort réservé par Rome à la ville de Carthage. Après avoir mis la table dans le premier tome, les deux compères finissent leur chef-d’œuvre en reprenant exactement où ils s’étaient arrêtés.

voleurs-carthage-tome-2-nuit-baal-molochEn s’appuyant sur trois personnages – Horodamus le Gaulois, Berkan le Numide et Tara la précieuse –, les auteurs rendent hommage à leur façon à cette ville mythique : « décadente et fascinante, sensuelle et orientale ».

C’est l’histoire de deux amis que le destin a lié, un peu briguant et fainéant. Alors qu’ils font les 400 coups dans le désert, le duo d’hurluberlu tombe sur Tara. Cette dernière caresse l’idée farfelue de rafler tout le trésor de la ville avant que les Romans ne la détruisent.

Horodamus et Berkan sont des déserteurs, des mercenaires qui ne s’intéressent plus à la guerre. Tara, pseudo vestale de la déesse Tanit, attends sagement que ces amis arrivent au temple pour enfin s’enfuir avec le trésor. Dans le coup, il y a également Antigone et Melgart pas forcément plus futés que les autres membres de ce Ocean’s Eleven d’une autre époque.

Comme souvent, le plan ne se passe pas comme prévu. Et pour cause, les Romans ont décidé d’en finir avec Carthage. Et ce peu importe le prix.

Au sommet de son trône, le suffète Hasdrubal tente de capituler, mais sa femme ne l’entend pas de la même oreille. Ce qui entraînera dans la perdition les Carthaginois, «dignes fils d’Hannibal Barca», celui-là même qui avait réussi à maintenir une armée en Italie durant plus d’une décennie.

Ce n’est pas la tendresse de Tara envers le Gaulois qui les évitera la potence. N’ayant pas obtenu la reddition inconditionnelle de la citadelle, le général Scipion Émilien (surnommé l’Africain), proconsul de Rome va anéantir Carthage, malgré toutes les prières et les incantations de Baal Moloch.

Les couleurs vives d’Isabelle Merlet, le récit enivrant d’Appollo et les traits de Tanquerelle rendent à la fois authentique et probable cette fiction en hommage à Carthage, ancienne capitale d’une Afrique au plus fort de son apogée.

En s’appuyant sur trois personnages – Horodamus le Gaulois, Berkan le Numide et Tara la précieuse –, les auteurs rendent hommage à leur façon à cette ville mythique : « décadente et fascinante, sensuelle et orientale ».

C’est l’histoire de deux amis que le destin a lié, un peu briguant et fainéant. Alors qu’ils font les 400 coups dans le désert, le duo d’hurluberlu tombe sur Tara. Cette dernière caresse l’idée farfelue de rafler tout le trésor de la ville avant que les Romans ne la détruisent.

Horodamus et Berkan sont des déserteurs, des mercenaires qui ne s’intéressent plus à la guerre. Tara, pseudo vestale de la déesse Tanit, attends sagement que ces amis arrivent au temple pour enfin s’enfuir avec le trésor. Dans le coup, il y a également Antigone et Melgart pas forcément plus futés que les autres membres de ce Ocean’s Eleven d’une autre époque.

Comme souvent, le plan ne se passe pas comme prévu. Et pour cause, les Romans ont décidé d’en finir avec Carthage. Et ce peu importe le prix.

Au sommet de son trône, le suffète Hasdrubal tente de capituler, mais sa femme ne l’entend pas de la même oreille. Ce qui entraînera dans la perdition les Carthaginois, «dignes fils d’Hannibal Barca», celui-là même qui avait réussi à maintenir une armée en Italie durant plus d’une décennie.

Ce n’est pas la tendresse de Tara envers le Gaulois qui les évitera la potence. N’ayant pas obtenu la reddition inconditionnelle de la citadelle, le général Scipion Émilien (surnommé l’Africain), proconsul de Rome va anéantir Carthage, malgré toutes les prières et les incantations de Baal Moloch.

Les couleurs vives d’Isabelle Merlet, le récit enivrant d’Appollo et les traits de Tanquerelle rendent à la fois authentique et probable cette fiction en hommage à Carthage, ancienne capitale d’une Afrique au plus fort de son apogée.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.