L’Or et le Sang de Bedouel, Merwan Defrance et Nury : amitié, courage et convoitise dans le Rif

Dans la série L’Or et le Sang (Glenat), les auteurs Maurin Defrance, Fabirn Nury et les dessinateurs Fabien Bedouel et Merwan Chabane reviennent sur la conquête et les guerres.

Or-et-SangDeux hommes que tout sépare, Léon Matillo et Calixte de Prampéand, vont devenir deux amis inséparables. L’un, aristocrate, et l’autre, Corse, se retrouvent alors qu’ils sont tous les deux dans un régiment de l’armée française pendant la Grande Guerre.

Grâce à un hérisson alcoolique, les deux hommes vont d’abord se rencontrer puis sur un lit d’hôpital, sceller un pacte d’amitié qui ne sera -presque- jamais remis en question.

C’est ainsi que commence le tome 1 de cette série fantastique, au nom tout aussi évocateur : L’appel du large.

Après cet épisode dans l’armée, et malgré la stabilité et le confort qui auraient pu être le leur en Hexagone, les deux amis vont partir à l’aventure, direction l’Afrique du Nord.

D’aventures en rebondissement, de surprises en coup d’éclat, les deux frères d’armes vont découvrir Tanger puis la région, grâce à leur voilier, l’Arudj et vont d’essayer à la vente d’armes à feu. Dans le deuxième épisode de la série, Inch’Allah, le lecteur découvrira les contours d’une lutte de pouvoirs entre français et espagnol et les aspirations d’indépendance de peuples de la région.

OretleSang_prince-DjebelAprès avoir tout quitté Matillo et de Pampérand vont devenir de véritables Princes du Djebel dans l’épisode 3 qui porte le même nom. Le petit truand corse et l’industriel aristocrate vont se retrouver au cœur d’un rêve (celui d’Albdelkrim) que d’autres, notamment les grandes puissances occidentales, conçoivent comme un cauchemar.

Si l’amour et la cupidité vont, à certains moments, éloigner nos deux héros, l’amitié profonde et le souvenir d’un pacte à la con resteront plus forts que tout.

Publiée chez 12bis, puis ensuite chez Glenat, cette série imaginée à l’origine par Maurin de France plonge le lecteur dans une atmosphère qu’il voudrait vivre ou comprendre. D’autant que grâce au coup de crayon sur mesure des deux bédéistes, les décors et paysages somptueux du Maroc se révèlent dans leur splendeur. Ce n’est d’ailleurs pas surprenant que le tome 1 a été sélectionné au Festival de la BD d’Angoulême.

Fabien Nury est l’auteur d’œuvres (Atar Gull) et de deux séries remarquables : W.E.S.T. et Il était une fois en France. Diplômé de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, Merwan Chabane a publié L’Ourso chez 12bis. Fabien Bedouel a travaillé sur Un Long Destin de sang après avoir réalisé en 2003 un court métrage d’animation intitulée 1916. Quant à Maurice Defrance, après une carrière dans une grande banque française, il s’est lancé dans la BD. L’or et le sang est fruit de son premier travail.

La série

L’Or et le sang, Tome 1 : L’appel du large, 56 pages

L’Or et le sang, Tome 1 : Inch’Allah, 56 pages

L’Or et le sang, Tome 3 : Les Princes du Djebel, 56 pages

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE