Older, nouvel album de Yael Naim (et David Donatien)

Yael Naim. Est-ce que ce nom vous dit quelque chose. Si la réponse est non, grâce à son troisième album Older, vous découvrirez une chanteuse et une artiste inoubliable qui donne la niaque avec ses airs pop/folk/soul rafraichissants.

Yael-Naim-Older-2015Fort d’un tube très bien accueilli par la critique en 2007, New Soul, et qui lui a ouvert les portes du paysage audiovisuel français ainsi que de nombreux festivals, la Franco-Israélienne Yael Naim se retrouve de nouveau sous les feux des projecteurs avec Older, un album frais et qui comme le printemps donne envie de se laisser emporter par le soleil des beaux jours.

« Le nouvel album de Yael Naim s’ouvre avec une voix. La sienne, immédiate et nue, sans la parure d’un band qui chauffe la place. »

Composé avec son partenaire et alter ego, David Donatien, ce nouvel opus permet à la chanteuse d’explorer des avenues qu’elle n’avait pas anticipées.

Sept ans ont passé et comme le vin, Yael Naim et David Donatien se sont améliorés. Coward (lâche), Older (vieux), Take me down etc… sont autant de nouveaux mots que d’inspirations pour l’opus de 11 tires.

yael-Naim-Donatien-2015Sur l’album, on retrouve, entre autres, les 3SomeSisters aux choeurs, Ziggy Modeliste à la batterie, ainsi qu’un duo avec Leyla Mac Calla.

Dans son univers, qu’on pourrait qualifier d’onirique, la chanteuse de 37 ans ne laissera pas indifférente. Certains seront tout de suite conquis en écoutant Dream in my Head, premier morceau dévoilé de l’album, «inspiré des grandes voix de la soul music».

Tel un ver d’oreille, la pièce Make a Child ne voudra plus quitter les pensées de certains mélomanes. Que dire de She said ou de Ima, cet appel au dialogue des peuples ?Faire du vieux (Older) avec du très bon est une des caractéristiques du duo Naim-Donatien.

« Au moment de retourner vivre sa vie, on se dit en souriant que Yael et David ont écouté Morricone et Bush (Kate), qu’ils ont probablement pleuré comme nous sur Nina et Joni et qu’ils dansent aussi bien sur du Motown que sur un son soundcloud bricolé. On se dit enfin qu’ils aiment de toute évidence la musique et l’époque. Et on cesse très vite de comparer. »

yael-Naim-015Sa voix douce de mère sied mieux à son répertoire intimiste et ses dix années passées aux côtés de son percussionniste de conjoint lui procurent une maturité assumée.

Pour le reste, l’Israélienne a repris la recette de ce qui avait fait son succès avec New soul, ainsi que son album She was a boy (2010) notamment tous ses mots choisis avec soin qui révèle un talent indéniable d’écriture.

Older n’est définitivement pas vieux, mais au contraire moderne et surtout universel. Il y a l’hébreu et le créole qui se côtoient, surtout l’anglais, mais aussi le décès d’une grand-mère et l’arrivée d’un enfant, qui, tout cela mis ensemble, pourrait expliquer à la fois la complexité et la simplicité de cet album voué indubitablement au succès. Reste plus qu’attendre le verdict du public montréalais…

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.