Congo, un médecin pour sauver les femmes d’Angèle Diabang

Docteur-Mukwege-6Le documentaire Congo, un médecin pour sauver les femmes de la cinéaste sénégalaise Angèle Diabang a été projeté dans le cadre du Festival Vues d’Afrique 2015.

La réalisatrice a pu suivre et interroger le Dr Denis Mukwege.

Le chirurgien-gynécologue congolais récompensé par le prix Sakharov en 2014 opère depuis quinze ans dans l’établissement qu’il a fondé au Kivu, en République Démocratique du Congo, l’hôpital de Panzi. Plus de 40 000 femmes ont ainsi été « réparées » par ses soins.

Ses patientes ont été violées et mutilées par des hommes dont la barbarie ne connait aucune limite. Ces viols ont souvent lieu en groupe et en public. Les conséquences physiques sont énormes, sans compter les nombreuses grossesses qui en découlent comme c’est le cas pour Aline (16 ans) et Annie-Françoise (17 ans).

Docteur-Mukwege-3Comme l’explique le docteur, ces agressions physiques s’accompagnent d’une agression identitaire. La famille a honte et rejette très souvent la victime.

Quitter le village et ses terres devient la seule solution pour retrouver l’anonymat. Ce qui permet aux agresseurs de s’approprier les terres et d’asservir ceux qui décident de rester. Le viol comme stratégie de guerre, voilà!

Malgré les trois tentatives d’assassinat et une période d’exil, le Dr Denis Mukwege continue aujourd’hui son travail entouré de son équipe de chirurgiens et de psychologues.

« À celui qui veut du mal à Mukwege,

Que le malheur s’abatte sur lui!

Ô Mukwege, tu nous es si précieux »

Paroles de chanson

Pour comprendre l’ampleur de ce carnage et l’importance du travail des chirurgiens, il est primordial de visionner le documentaire d’Angèle Diabang, formée au cinéma au Média Centre de Dakar, puis en France, à La Fémis, et en Allemagne à la Filmakademie.

Congo, un médecin pour sauver les femmes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.