Life in progress de la cinéaste suisse Irene Loebell

0

Le long-métrage Life in progress d’Irene Loebell est présenté dans la catégorie documentaire au Festival international de cinéma Vues d’Afrique 2015.

C’est à travers l’objectif de la réalisatrice zurichoise que le téléspectateur fait la connaissance d’une nouvelle génération de Sud-africains: ceux qui n’ont pas connu le régime de l’apartheid tentent aujourd’hui de se créer un destin.

life-in-progress-tanz-stillForce est de constater que l’égalité des chances reste encore un concept à bâtir dans les townships du pays.

C’est dans l’un d’entre eux à Katlehong (signifie « progrès » en Sotho), à quelques kilomètres de Johannesburg, que Jerry Bongani Zwane a créé et dirige la troupe de danse TAXIDO.

Dans le Katlehong Art Center, de jeunes danseurs s’entraînent sans relâche sous l’œil attentif de leur professeur qui n’hésite pas à les corriger si besoin est.

À travers sa discipline de fer, Jerry tente de leur inculquer certaines valeurs afin qu’ils ne commettent pas les mêmes erreurs que lui (vol, car jacking, alcool, drogue, etc.)

« Ceux sont mes enfants. Je veux les modeler. »

Et cela fonctionne. Au fil des mois, les membres de TAXIDO deviennent des petites vedettes. Ils se produisent à la Dance Factory de Johannesburg ou encore au Civic Theatre de Springs. Les contrats s’enchaînent. Et les subventions arrivent enfin.

Cela ne suffit toutefois pas à assurer un destin, une route toute tracée à ces jeunes qui en vieillissant ne supportent plus l’autorité de Jerry, à l’instar de Seipati Elisabeth Qhooba. Bien que des plus talentueuses, son indiscipline entraînera son exclusion de la troupe.

Les batailles sont nombreuses dans ce documentaire. Mais alors que le générique de fin défile, une question reste en suspens, combien d’entre eux s’en sortiront finalement?

Life in progress (La vie en cours)

1er mai à 14h00, salle Claude Jutra

3 mai à 16h15, salle Fernand Seguin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.