L’impact de Montréal défendra son titre de champion contre Vancouver

0

L’Impact de Montréal a obtenu le droit de défendre son titre de champion canadien, malgré une défaite contre le q (3-2). Grâce à ses deux buts marqués à l’extérieur, les coéquipiers de l’international malien Bakary « Baky » Soumaré ont accédé à la finale du Championnat canadien Amway contre les Whitecaps de Vancouver.

Impact-Toronto-FacebookVainqueur au match aller au Stade Saputo (1-0), l’Impact de Montréal a su inscrire les deux buts nécessaires pour obtenir son billet pour la finale prévu en août prochain (12 et 26).

«Je pense que nous avions le contrôle du match en première demie, puis un incident malchanceux avec Tissot a changé le cours du match, a souligné l’entraîneur de Montréal, Frank Klopas. Puis nous avons apporté des changements et nous avons continué à tenter de marquer le deuxième but dont nous avions besoin. »

Le club de Toronto a ouvert la marque dès la 22e minute sur une action lumineuse de l’international italien et ex-bianconeri, Sebastian Giovinco, conclue superbement par le buteur américain Jozy Altidore.

Il aura fallu à peine trois minutes pour que le vétéran Kenny Cooper égalise pour l’Impact de Montréal. L’attaquant avait bien failli le faire à la 11e minute. Blessé par le Français Benoit Cheyrou, l’ex-attaquant de Manchester United, des Reds Bulls de News York et de Seattle a toutefois dû céder sa place à la 32e minute à son compatriote Jack McInerney.

Au retour des vestiaires, après un arrêt magistral du portier montréalais, Érik Kronberg, Toronto a pris les devants en marquant deux buts rapides (56e et 58e). L’ex-Marseillais Cheyrou puis le numéro 10 de Toronto, Giovinco, ont inscrit leur nom comme buteur au tableau d’affichage.

Dominic OduroL’entrée des milieux de terrain argentins Andres Romero et surtout Ignacio Piatti a eu comme conséquence de redynamiser la fin du match. Mentionnons également l’immense travail du capitaine Patrice Bernier, aussi bien à la récupération qu’à la relance.

À la 84e minute, alors que Toronto pensait avoir fait le plus dur, le latéral droit de Montréal, Eric Miller, a trouvé la tête du Ghanéen Dominic Oduro. Sans se poser de questions, l’attaquant montréalais a catapulté le ballon au fond des filets de Chris Konopka.

«Nous sommes heureux parce c’est comme une victoire pour nous ce soir, a dit Oduro. Tout le monde doit continuer à contribuer pour la suite des choses.»

Malgré quelques frayeurs devant les buts montréalais et quelques ratées des attaquants, le score est resté inchangé à la fin du temps réglementaire.

«Nous avons accordé trois buts et c’est trop, a indiqué le défenseur Laurent Ciman. Il y a eu un relâchement en deuxième demie et nous devrons travailler là-dessus, mais nous sommes bien contents d’avancer dans le tournoi.

MLS: l’impact de Montréal perd contre les Timbers

En Major league soccer (MLS), les coéquipiers de Hassoun Camara se sont inclinés contre les Timbers de Portland lors de leur premier match de la saison au stade Saputo (1-2).

De retour après leur parcours triomphal en ligue des champions, les Bleu-Blanc-Noir avaient pourtant à coeur de recoller au classement. Avec au moins cinq matchs en retard, les troupes de Frank Klopas sont au dernier rang dans la conférence.

Mallace-Impact-Timbers

Décimé toutefois par les nombreuses blessures, Montréal a perdu face une équipe de Portland bien en place, notamment au milieu.

Il faut dire que la blessure du défenseur Hassoun Camara a pour conséquence d’exiler le milieu Nigel Reo-Coker au poste de latéral. Et même si les Mallace, Alexander font bien au milieu, l’équilibre n’est toujours pas là.

« La première demie a été un peu difficile pour les deux équipes et c’est peut-être dû à l’humidité aujourd’hui, a souligné l’entraîneur-chef de l’Impact Frank Klopas. Nous étions en contrôle pendant la majeure partie du match, sauf à quelques occasions, donc c’est frustrant de perdre des points à la maison. »

Si en attaque le duo Oduro, auteur du seul but, Mcinerney fonctionne bien, il reste que la transmission du ballon vers l’avant reste laborieuse. Pourtant l’ancien de Saint-Étienne, Ignacio Piatti, a tout tenté à l’animation du jeu. Un but de Mcinerney, refusé logiquement, avait pourtant galvanisé les troupes pendant quelques secondes.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.