Nach, autre héritière de la dynastie Chedid

NACH-credit-Audoin DesforgesNach, autre héritière de la dynastie Chedid, vient de sortir chez Universal France son tout premier album, Nach, fruit de dix ans d’expérience dans l’industrie.

Petite fille de la poétesse Andrée Chedid, fille du chanteur Louis, sœur du chanteur M et du musicien Joseph, Nach, de son vrai nom, Anna, est tombée dans la musique lorsqu’elle était toute petite.

Elle a d’ailleurs hérité de la créativité familiale puisque son pseudonyme Nach est fait de la fin de son prénom Anna et du début de son nom de famille Chedid! Les Américains diraient “What ever”…

Cette héritage ne l’a toute pas empêchée de passer par une formation au chant lyrique et jazz qu’on ressent dans son timbre de voix, notamment sur les pièces Juste là ou A toi mon étranger.

“Étrange l’air que je respire, avec moi change le, cet air, que je respire”, dit-elle.

On devine aussi l’influence des styles, mais aussi de la langue de Shakespeare, précisément des Nina Simone, Radiohead et autres. L’album est résolument pop, un peu funk et par moment rock, mais les emprunts à d’autres styles sont indéniables.

En outre, il y a une joie de vivre et une bonhomie palpable dans la majorité des 12 titres. Ce qui fait, d’ores et déjà, de ce premier opus très personnel un buzz acclamé par les critiques.

NACHÀ 28 ans, Anna Chedid sait ce qu’elle veut. Dans sa chanson Chante encore, l’auteure-compositrice-interprète crie haut et fort que même si la vie ne l’entend pas, elle soigne ses peines.

« Même si la vie me change, je ne changerais pas […] même si le tempo change,je ne changerais pas.»

Sur Nach, il est beaucoup question d’amour. Je suis moi, premier simple de cet album, est aussi enivrant qu’un ver d’oreille qu’on refuse de censurer. Il faut dire que l’écriture fait aussi partie de son génome. Dès le très jeune âge, sa grand-mère lui a offert un cahier rouge et un stylo pour faire état de ses états d’âme…Mission accompli, doit surement dire Andrée Chedid, d’aussi haut qu’elle puisse être.

Celle qui était encore hier choriste pour son frère lors des tournées et qui assurait les premières parties de Thomas Dutronc et Arthur H, entre autres, est définitivement promise à un autre avenir qu’on espère aussi “Chedid” (costaud en Libanais) que celui de son M de frère.

Par ailleurs, la famille Chedid a décidé de sillonner les quatre coins du globe pour une tournée inédite ou les fans entendront les tubes de chacun d’entre eux. Fait à noter, les quatre (Louis, Matthieu, joseph et Anna) sont seuls sur scène le temps d’un spectacle qui promet, notamment le 13 juin, à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, dans le cadre des Francofolies de Montréal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.