Préparation Canada 2015: les Françaises écrasent les Québécoises (9-0)

IMG_1828Les Bleues ont été sans pitié face à l’Équipe du Québec féminine, dominée dans tous les compartiments du jeu (9-0), lors de leur dernier match de préparation pour la Coupe du monde féminine de la FIFA.

Devant près d’un millier de spectateurs, es Québécoises ont pourtant commencé le match en trompe au Centre sportif Bois-de-Boulogne de Laval. Pendant les premières minutes de jeu, elles ont essayé d’imposer le rythme en s’appuyant sur leur  aisance technique.

Sauf que les Bleues, supérieures aussi bien techniquement que physiquement,  notamment à la fin de leur stage de préparation n’ont eu qu’à élever le niveau pour clore un débat à peine commencé.

Bleues-LavalLes onze Bleues partantes : Bouhaddi – Majri, Renard, Butel, Houara d’Hommeaux – Hamraoui, Bussaglia, Thomis, Lavogez – Delie, Thiney.

Dès la 13e minute, Marie-Laure Delie a inscrit le  premier but, suivie deux minutes ensuite par Gaëtane Thiney à la 15e minute. L’attaquante du FCF Jusivy a marqué un second but à la à 21e sur une passe de la Montpelliéraine Claire Lavogez. Cette dernière, légèrement blessée,  a cédé sa place à  Kenza Dali, à la 35e minute.

Élise Bussaglia
Élise Bussaglia a inscrit un triplé en 11minutes

Au retour des vestiaires, le coach francais en a profité pour injecter su sang neuf et surtout faire tourner son effectif: Sabrina Delannoy, Griedge M’Bock, Amandine Henry et Camille Abily ont remplacé Jessica Houara d’Hommeaux, Wendie Renard, Kheira Hamraoui et Amel Majri.

Le festival des buts a aussi continué avec notamment le triplé de la milieu lyonnaise Élise Bussaglia (57e, 60e et 68e). Ont également participé à la récréation Élodie Thomis (55e), Camille Abily (61e) et Kadidiatou Diani (78e).

Le match, ouvert au public et gratuit, s’est tenu dans une bonne ambiance avec un soleil de retour après quelques jours de nuageux.

Pour la sélection québécoise, entraînée par l’ancien joueur de l’Impact de Montréal – Rudy Doliscat -, ce match était surtout un moment historique, puis qu’elles affrontaient la troisième sélection au classement FIFA.

C’était notamment particulier pour la vétérane Véronique Vallière-Maranda. Malade, l’ancienne des Carabins de l’Université de Montréal avait notamment raté la Coupe du monde de soccer en 2003 avec la sélection canadienne.

IMG_1930Pour la formation du sélectionneur Philippe Bergeroo, il s’agissait du dernier match avant leur début à la Coupe du monde de soccer féminin au Canada, le 9 juin, contre les Anglaises, à Moncton.

«C’est dans le cadre d’un partenariat qui unit les deux fédérations sportives depuis 2008 qu’il a été convenu que l’Équipe de France féminine vienne profiter des locaux et nombreuses installations de la Fédération de soccer du Québec (FSQ) pour quelques jours avant de s’attaquer aux meilleures équipes du monde», peut-on lire dans un communiqué de la FSQ.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.