Canada 2015: les Camerounaises impériales; les Nigériennes, résilientes

0

Lionnes-Equateur-FacebookLes Lionnes indomptables du Cameroun ont gagné leur premier match, ce 8 juin, en s’imposant 6-0 face à l’Équateur, à Vancouver, dans le cadre de la Coupe du monde féminine de la FIFA. Le Nigéria est revenu trois fois de l’arrière et a arraché un match nul (3-3) contre la Suède.

De l’aveu même du sélectionneur du Cameroun, Enow Ngachu, les lionnes indomptables ont « écrit une page d’histoire ». en marquant six buts lors de leur premier match à vie dans la compétition.

Meilleure joueuse du match, Gaëlle Enganamouit – qu’on appelle aussi la Samuel Eto’o du football féminin -, a réalisé un triplé, le tout premier des Camerounaises à une phase finale du tournoi.

Enganamouit
Gaëlle Enganamouit

« C’est un magnifique souvenir de mon premier match de Coupe du Monde, mais aussi un très beau cadeau d’anniversaire, a confié l’attaquante sur le site FIFA.com. C’est certes un rêve d’être là, mais j’estime que je suis à ma place parmi les meilleures. »

Avec trois buts,  la joueuse d’Eskilstuna United a rejoint en tête du classement les buteuses allemandes Celia Sasic et Anja Mittag. Gaëlle Enganamouit a inscrit ses trois buts à la 36e, 73e et à la 90e. C’est Madeleine Ngono Mani qui a ouvert le compteur des Camerounaises à la 34e. La capitaine Christine Mani (44e) et la virevoltante Gabrielle Onguene sont les autres buteuses de la rencontre.

« Nous avons très bien commencé le match, mais après avoir concédé l’ouverture du score, nous nous sommes un peu déconcentrées, et le Cameroun a su en profiter, a confié Vanessa Arauz, sélectionneuse de l’Équateur. Nous savions que les Camerounaises étaient très rapides. » Elle a souligné que la plupart de ses joueuses étaient amatrices.

Nigeria-Canada-2015De son côté, le sélectionneur camerounais a rappelé que le match prochain contre le Japon sera plus difficile. « Nous sommes ici pour apprendre et pour faire honneur à l’Afrique », a-t-il toutefois mentionné.

Un match nul mérité

Au Winnipeg Stadium, les Super Falcons ont frustré les Suédoises. Menées 2-0, les joueuses de Edwin Okon sont revenues dans un premier temps par Ngozi Okobi (50e) puis par la joueuse étoile Asisat Oshoala (53e).

La Suédoise Linda Sembrant a permis à la Suède de prendre de l’avance, mais à la 87e minute, Francisca Ordega a marqué le but qui permet au Nigéria d’avoir une petite chance dans un groupe difficile. Les États-Unis se sont d’ailleurs imposés face à l’Australie (3-1)

« Encaisser trois buts n’est jamais bon, mais au bout du compte, nous avons un point, a dit la sélectionneuse de la Suède, Pia Sundhage. C’est toujours ça de pris avant le prochain match. Nous avions mis au point un système, mais nous n’avons pas pu l’appliquer. Je retiens le point pris et j’espère que la prochaine fois, contre les États-Unis, nous respecterons le plan de jeu. »

De son côté, Edwin Okon, sélectionneur du Nigeria, a souligné que son équipe s’en est bien tirée. »Elles pensaient nous battre et au bout du compte, nous obtenons le nul, a-t-il ajouté. En première période, nous avons été la meilleure équipe. »

Photos : Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.