Nuits d’Afrique: La Rue Ketanou sur le parterre

La-Rue-Ketanou-FINA-2015-19

La formation française La Rue Ketanou a été programmée à la 29e édition de Nuits d’Afrique pour un concert gratuit offert aux Montréalais. Le trio a proposé ses succès devant une foule venue nombreuse, sur le parterre du Quartier des spectacles. Un concert handicapé toutefois par des soucis d’acoustique.

Les trois membres — Mourad Musset, Olivier Leite et Florent Vintrigner- se sont présentés sur le parterre du festival avec leurs guitares et leur accordéon en débutant leur concert par la chanson éponyme de leur dernier album Allons voir.

La Rue Ketanou est un groupe qui aime Montréal et le Québec. Au gré des festivals ou par envie, la formation française a toujours su satisfaire le public québécois. Généreux et avec un esprit bon enfant qui leur va si bien, Mourad, Olivier et Florent se produisent au Québec depuis plus d’une décennie.

La-Rue-Ketanou-FINA-2015-13Leur premier album, En attendant les caravanes a connu, un grand succès en France, au début des années 2000. S’en sont suivis, cinq albums qui ont pérennisé leur succès.

Au programme de leur étape montréalaise, un vaste tour d’horizon de leurs chansons, récentes — Le Capitaine de la barrique, emmené par le ukulélé de Mourad, ou encore Interdit — , et classiques. lmarita, Les cigales, Les maisons ou La fiancée de l’eau ont fait plaisir aux connaisseurs du groupe et aux néophytes.

Ayant un répertoire assez riche, La Rue Ketanou se permet de naviguer entre ses influences tziganes et folks avec une énergie agréable à voir.

La force du groupe est d’avoir une excellente dynamique sur scène. Jouant ensemble depuis quinze ans, ils se connaissent par cœur. Et cela se voit, se ressent.

La-Rue-Ketanou-FINA-2015-8Interpellant régulièrement le public pour le faire participer, très bons dans la générosité et l’ambiance, les trois membres ont dû faire face à un impondérable de taille : le son.

Plusieurs chansons ont été altérées par des soucis de micros, de volumes, en passant, par moments, par cette sympathique impression, d’être sur une piste de décollage. Le titre Ma faute à toi a été particulièrement pénalisé puisque la voix de Florent Vintrigner n’existait que peu.

Le trio n’a pas pour autant perdu de son énergie pour terminer le mieux possible. Gardant son professionnalisme, le groupe a offert un classique de leur premier album avec Les mots, une belle ovation s’en est suivie.

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.