Musique Konpa: déjà 60 ans de rythmes enivrants

Le Festival international du film black a débuté ses activités au Centre culturel La Perle retrouvée. C’est dans une ambiance chaleureuse que Ralph Boncy a présenté 60 ans de Musique Konpa. Parfois attentive, tantôt chantant en cœur ou poussant des cris de réjouissance, l’auditoire a eu droit à la narration de l’évolution de ce style musical typique haïtien.

DJ-Jean-NonezEn trame de fond, DJ Jean Nonez a fait entendre aux tables tournantes des extraits des groupes musicaux qui ont marqué l’histoire musicale d’Haïti.

De par la réaction de plusieurs, force est de constater que certaines chansons font revivre des moments vécus dans la perle des Antilles. Le récit de Ralph Boncy débute en 1940 avec l’immortel Jazz des Jeunes.

Natif de Port-au-Prince, le Jazz des Jeunes était composé d’un orchestre d’instruments tel que nous le connaissons pour les groupes de musique de jazz d’ou l’appellation courante jazz en créole, pour désigner un groupe de musique aujourd’hui.

Mélomane confirmé, Ralph Boncy affirme que selon certains historiens, le merengue a fait sa première apparition en Haïti. On notera donc à un certain moment dans l’évolution de la musique haïtienne, un mariage entre le rythme du merengue et de ce qui allait bientôt devenir le konpa.

C’est toutefois Nemours Jean-Baptiste qui a, en ralentissant le rythme de la musique haïtienne populaire de cette époque, donné la vie au konpa. Ainsi immortalisé, le konpa prendra dès lors son envol durant les années 60 avec le groupe Chleu-Chleu. Une variante nommée konpa direk sera créée en juillet 1955, mais le konpa restera l’appellation commune.

Konpa modernisé

La foule réchauffée, Dj Nonez a fait passer un extrait du groupe Les Difficiles des années 70. Réaction immédiate du public.

Le konpa sera amélioré, revisité et modernisé au fil des années notamment en ajoutant des instruments pour bonifier cette harmonie. On y retrouvera donc des sons de trompette et de trombone pour améliorer la qualité sonore.

Tant d’autres groupes et de chansons ont marqué l’histoire musicale d’Haïti : Skah-Shah#1, Tropicana, Tabou Combo, Zin, Djakout et bien d’autres. Avec leurs succès, ils ont su faire l’éloge de la petite caraïbe ou transmettre un message d’espoir, de persévérance et de fierté.

On peut alors compter parmi les réussites, le caractère entraînant et rythmé du konpa qui a contribué à sa pérennité aujourd’hui indéniable, comme l’a mentionné Ralph Boncy : «Nous sommes passés d’un rythme matrice à un genre musical à part entière ».

La 11e édition du Festival international du film black de Montréal se tiendra du 29 septembre au 4 octobre 2015.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE