Le M.A.I. donne la parole aux réfugiés

Montréal, arts interculturels (MAI) organise, le mardi 15 mars, une table ronde où des réfugiés évoqueront leur parcours.

Recits-de-réfugies-Espen-Rasmussen-o1Parmi les quatre intervenants de cet événement intitulé «Chez soi – Récits de réfugiés», figure Léonce Sekamana, Rwandais qui a survécu au génocide. Il a quitté «son pays d’origine dans l’espoir d’oublier les traumatismes vécus dans sa jeunesse et de faire le deuil de la perte des membres de sa famille», précise l’organisme montréalais sur Facebook.

Après avoir représenté son pays aux Jeux olympiques, il est aujourd’hui engagé au sein d’associations visant au bien-être de la communauté rwandaise au Québec.

Les trois autres invités sont la danseuse iranienne Aram Bayat, le Mexicain Esven Helmut et le Colombien Carlos Roldan. Autant de destins différents qui ont su trouvé une issue à leur situation de détresse en venant au Québec. La soirée sera animée par la chanteuse d’origine algérienne Meryem Saci.

Ce rendez-vous s’inscrit dans le cadre de l’accueil des réfugiés syriens, question à l’origine de nombreux débats tendus, notamment dans l’Union européenne, mais aussi au Canada pendant et après les dernières élections fédérales. Le problème met les sociétés occidentales face à des conséquences sociales et politiques potentiellement considérables. La percée du parti d’extrême-droite en Allemagne, lors d’élections locales, le 13 mars, en constitue la plus récente illustration.

Néanmoins, le MAI considère que la question «est peu traitée sous l’angle de l’expérience personnelle». Il s’agit donc ici de redonner la parole aux principaux concernés, bien qu’aucun Syrien ne figure parmi les intervenants.

Parallèlement à l’événement, l’organisme veut en profiter pour mener à bien sa campagne de collecte d’aliments pour les milliers de réfugiés syriens commencée le 1er février. L’objectif est de récupérer 300 kilos de produits alimentaires non périssables d’ici le 31 mars 2016 (légumineuses en conserve, pâtes et riz, céréales…)

Voilà pourquoi l’organisme montréalais demande au public d’apporter de ces produits en guise de prix d’entrée. Une centaine de personnes est attendue.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.