Alain Mabanckou et Abdourahman A. Waberi en visite au Québec

Waberi-MabanckouLe tout nouveau professeur à la chaire annuelle de création artistique du Collège de France, Alain Mabanckou et l’écrivain, Abdourahman A. Waberi viendront au Québec dans les prochaines semaines, autant pour le Festival Métropolis Bleu de Montréal que pour le Salon international du livre de Québec (SILQ).

Président d’honneur de l’édition 2016 du SILQ (13 au 17 avril 2016), l’auteur de Petit piment publié aux éditions Seuil sera égalemment à l’Espace de la diversité de Mémoire d’encrier au Salon du livre de Québec.

Alain MabanckouEn plus de signer des livres tout au long des quatre derniers jours du Salon, il participera à deux tables rondes. D’abord le 14 avril, à 19h, il sera aux côtés de Jean Bofane et Marc-Alexandre Oho Bambe alias Capitaine Alexandre pour parler de Leur Afrique. L’activité sera animée par Valérie Marin La Meslée.

Le lendemain c’est avec son ami Dany Laferrière qu’il discutera de littérature et d’amitié. Les deux compères se retrouveront également, le 18 avril, à 18 h, cette fois Montréal, dans le cadre du Festival Métropolis bleu à la Librairie de Verdun.

L’auteur Jean Bofane, récipiendaire du Prix des cinq continents de l’Organisation internationale de la Francophonie en 2015 pour Congo Inc. le testament de Bismarck (Actes Sud, France) sera également un des invités du Salon du livre de Québec tout comme Yara El-Ghadban (Le parfum de Nour), notamment.

Capitaine Alexandre proposera également, le 16 avril, Le Chant des possibles, un livre en Live. Ce sera également le lancement, le même jour, de la nouvelle collection Ceytu créée par Zulma & Mémoire d’encrier avec La littérature en Wolof – Hommage à Cheik Anta Diop.

Un prix pour la compréhension des cultures

Abdourahman WaberiPar ailleurs, dans le cadre du Festival Métropolis bleu de Montréal (11 au 17 avril), Abdouraman A. Waberi, recevra le Prix Des mots pour changer pour son ouvrage Aux États-Unis d’Afrique, « un livre audacieux et inspirant qui imagine un présent alternatif où l’Afrique est la première puissance mondiale, riche et puissante, alors que l’Europe et l’Amérique du Nord sont des continents appauvris, affamés et corrompus ».

L’auteur djiboutien repartira avec une bourse de 5000 $ pour ce prix décerné à un auteur qui met en valeur la compréhension interculturelle et l’inclusion sociale.

Récemment, son ouvrage de poésie, Les Nomades, mes frères vont boire à la Grande Ourse (Mémoire d’encrier) a été choisi parmi les dix ouvrages nommés dans laa sélection des Best Translated Book Awards 2016.

Abdouraman A. Waberi profitera de sa visite dans la métropole pour discuter de son livre La Divine Chanson (Zulma) dans lequel il parle du chat Paris qui accompagne le chanteur-compositeur Gil Scott-Heron dans ses pérégrinations à travers le monde. Ce sera notamment l’occasion lors de cette discussion au Goethe-Institut, le 16 avril (9h30) de parler de l’oubli les artistes de génie.

La même journée, il continuera le débat sur la musique avec Jean-Marc Beausoleil et Agata Tuszynska à l’Espace Godin de l’Hôtel 10.

Toujours dans le cadre de Métropolis Bleu, mentionnons également la présence de Djamila Berrahmoune à la Grande Bibliothèque de Montréal pour faire découvrir à des enfants l’univers du conte arabe.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.