Mort de Papa Wemba: une légende africaine s’en est allée

0

Papa_Wemba_-_TV5_MondeJules Shungu Wembadio Pene Kikumba, dit Papa Wemba, ne dira plus jamais: « Je suis mannequin ». C’est en faisant ce qu’il aime le plus, que le chanteur de 66 ans est décédé, dans la nuit du 24 avril, sur la scène du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA).

La nouvelle a été confirmée par le commissaire général du FEMUA, Salif Traoré, alias A’Salfo, le leader du groupe musical ivoirien Magic System.

«C’est avec une profonde tristesse que le Commissariat général du FEMUA vous annonce le décès de l’artiste Congolais PAPA WEMBA, survenu suite à un malaise sur la scène du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo dans la nuit du 23 au 24 avril 2016», a-t-on indiqué dans un communiqué de presse.

papa-wemba-femua9-slideAlors qu’il distillait ses effluves de rumba congolaise, Papa Wemba s’est effondré sur scène laissant pantois les spectateurs sur place ainsi que les gens derrière leur petit écran. Le spectacle était en effet diffusé en direct sur la RTI, la télévision nationale.

L’homme à la voix de rossignol et grande figure de la Rumba congolaise laisse un grand vide chez ses fans. Celui qu’on surnommait le Formateur des idoles a fondé et dirigé le label Viva la Musica, qui a fait danser tant de générations d’Africains. Koffi Olomidé ou King Kester Emeneya, entre autres, sont des exemples d’artistes passés par là.

Des succès, on lui en doit plusieurs. Son tube Analengo s’est vendu à près de 60 000 exemplaires. Citons également les titres comme Maria Valencia, Yolele, Sofélé.

Avec près de cinquante ans de carrière, il laisse un grand vide dans le coeur des fans, mais sa riche discographie commencé à l’époque de Zaiko Langa Langa en 1969 restera comme un héritage.

Réactions de la communauté musicale:

https://twitter.com/Sopranopsy4/status/724187147109044224

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.