Nuits d’Afrique voit grand pour ses 30 ans

Manu Dibango, Rachid Taha, Tabou Combo, Meiway, Yael Naim, Inna Modja, Daby Touré, Kareyce Fotso: pour son 30e anniversaire, le Festival international Nuits d’Afrique veut faire les choses en grand pendant 13 jours, entre le 12 et le 24 juillet prochain.

Sans Manu_Dibango_Photo_Emmanuel_DautantPour la première fois en trois décennies, l’organisation a décidé d’attribuer une récompense : le Prix Nuits d’Afrique pour la francophonie. Et c’est nulle autre que l’artiste camerounais Manu Dibango qui repartira avec ce prix.

Celui que Nuits d’Afrique présente comme un «père de la musique du monde» est récompensé par «vision rassembleuse de la francophonie et de la diversité culturelle». Dès 2016, le prix sera remis chaque année à un artiste.

Outre ce prix, le père du «Soul Makossa» sera au Théâtre Fairmount, le 18 juillet pour l’évènement Manu Dibango rencontre la Relève au cours duquel doivent aussi chanter Veeby, Élété, Rookie Rook et Proyecto Iré, la formation cubaine gagnante des Syli d’Or 2016.

Rachid Taha_01Avant cela, l’honneur reviendra à Rachid Taha d’ouvrir officiellement la 30e édition, le 13 juillet au Métropolis. Ce sera l’occasion d’entendre les titres de son dernier album Zoom, sorti en 2013 et tant d’autres succès comme Ya Rayah,  Rock the Casbah et Bonjour.

Le même jour, le BKO quintet se produira au Théâtre Fairmount. La veille, c’est le groupe Vaudou Game qui investira la salle qui a pignon sur l’avenue du Parc avec afro-funk vintage. Le lendemain, le 14 juillet, la lauréate du Prix Découvertes RFI 2015, Elida Almeida, présentera ses sonorités provenant du (Cap-Vert) le 14 juillet.

Au Théâtre Fairmount, la Franco-malienne  Inna Bocoum alias Inna Modja fera un retour au source, le 15 juillet, avec certainement les chansons de son album Motel Bamako, sorti en 2015.

Impossible de célébrer cet anniversaire sans une visite du monument du kompa haïtien Tabou Combo. Les amateurs devront affluer vers le Métropolis, le 16 juillet, pour ce spectacle sur lequel misent beaucoup les programmateurs.

YaelAuréolés d’une Victoire de la musique, la franco-israelienne Yael Naim et son alter ego David Donatien viendront présenter au National, le 18 juillet, son album Older. Le même jour, le groupe de reggae de Côte d’Ivoire/Québec, Dakka, sera aussi en spectacle.

Au Club Balattou, le lendemain, c’est Faris qui tentera de convaincre la foule avec son mariage entre blues du désert et blues du Mississippi, le 19 juillet. La Révélation Radio-Canada 2016-2017, Ilam, fera montre de tout son talent, le 21 juillet.

Salamate Gnawa, Gotta Lago et Senaya investiront chacun la scène du Balattou des 23 h, pour trois soirées dans le cadre de la série Trois décennies, trois Étoiles !

Daby_toure_on_the_couch_by_nicolas_diopLa belle nouveauté de cette année s’appelle la série « VOIX DU MONDE », encore là, qui se tiendra au Club Balattou. Cette année,  Nano Stern (14 juillet), Kareyce Fotso (17 juillet) et Daby Touré (le 20 juillet) montreront de quoi ils sont capables.

Comme chaque année, le volet extérieur risque encore d’être le plus prisé. Il aura lieu encore cette année sur la grande scène LOTO-QUÉBEC, au Parterre du Quartier des spectacles. Pour l’édition anniversaire, une 6e journée a été ajoutée.

meiwayM23-profVoici quelques noms :

  • 19 juillet :Taafe Fanga, Sekouba Bolomba, Mexican Institute of Sound
  • 20 juillet: Nomadic Massive, Amity Meria, Afrique en Cirque
  • 21 juillet: Bumaranga, Les Ogres de Barback
  • 22 juillet: Proyecto Iré,Sierra Leone’s Refugee All Stars
  • 23 juillet: Benkadi, Lorraine Klaasen, Orquesta Aragón
  • 24 juillet: Labess, Hommage à Papa Wemba, Meiway

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE