Destiny de Pierrette Fleutiaux chez Actes Sud

0

Destiny-Pierrette FleutiauxPublié chez Actes Sud, Destiny de Pierrette Fleutiaux aborde la question de la crise migratoire de la façon la plus humaine possible: celle d’une rencontre entre deux femmes que tout sépare, mais qui dépassent ce constat.

L’histoire est celle d’Anne, blanche, nouvelle grand-mère qui du haut de sa soixantaine représente l’Occidentale parfaite avec ses doutes et des certitudes.

Par un hasard de romancière, Anne rencontre un jour Destiny, noire, arrivée du continent africai,n par on ne sait quel moyen, et qui enceinte, doit faire face à la misère que vivent ceux qui n’ont rien, et à qui on a quand même tout pris.

Du métro parisien, qui les unit à jamais, à un parc près d’une bibliothèque, l’auteur va pendant près de 200 pages rafistoler l’Humanité.

Et pour cause, Destiny semble souffrir dans les couloirs de ce métro et Anne sait qu’il faut qu’elle aide cette femme qui parle anglais et ne sait presque rien. Elle ne sait rien des codes de son nouveau monde. Ces deux enfants lui ont été enlevés par les autorités et Glory, la dernière qui est dans son ventre, risque fort probablement de rejoindre sa fratrie et de s’éloigner de sa mère.

De rendez-vous presque presque secret en rendez-vous, un lien affectif fort va s’unir entre le sud et le nord. Anne ne dit que sur le tard à son mari qu’elle a développé une relation très forte avec cette Destiny qui ne dit que peu de choses. Plus que le matériel qu’elle donne sans regarder, Anne lui offre tout le support moral et psychologique. Au point de devenir vulnérable.

Entre l’univers vacanciers de la Française et la brute réalité des quartiers chauds, des peurs d’être renvoyé dans un avion et de la gare de Lyon, un seul pont les unis: la parentalité de l’une et l’autre.

Tout ira bien jusqu’au jour ou dans un appartement donné par le « Cent Quinze », Anne va découvrir un spectacle atroce. Et puis de nouveau, la scène de l’apocalypse se transformera en scène paradisiaque et la délaissée d’hier n’en sera plus.

Pierrette Fleutiaux a été récompensé du prix Femina 1990 pour Nous sommes éternels, publié chez Gallimard, et propose avec Destiny, un sublime livre sur l’humanisme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.