Return to Grace: le bon vieux temps du rock & roll à la Place des Arts

RTG-RGA-LadiesInRedLa salle Wilfrid Pelletier de la Place des Arts a accueilli au mois de  juin le spectacle Return to Grace, un hommage musical à l’artiste Elvis Presley.

La folie hors-norme autour d’Elvis est rappelée par un narrateur qui introduit chaque période phare de la carrière de l’artiste.

On assiste à ses débuts à Memphis dans les années 50, à son retour sur le devant de la scène à Las Vegas en 1968 ou encore à son incroyable concert à Memphis en 1973 (diffusé dans près de 40 pays en direct et vu par plus d’un 1 milliard de personnes), quatre ans avant sa mort.

Pendant ces décennies, le Québec a lui-même été gagné par la même passion pour l’une des grandes vedettes de l’histoire de la musique (ce n’est pas pour rien que Pierre Falardeau a créé Elvis Gratton). Les admirateurs présents à la Place des Arts semblaient ne pas avoir oublié ce bon temps si on en croit leurs réactions enthousiastes lors de la première représentation, le 15 juin.

RTG-RGA-SM-HiRes-11-Approved-Horizontal-FullStage-GoldLameSi le déhanché de Steve Michaels était moins impressionnant que celui du King qui, en son temps, était perçu comme indécent par les puritains américains, néanmoins, on oubliera ce détail grâce à la voix chaude et puissante du chanteur originaire de Toronto – où Return to Grace a remporté un grand succès ces dernières années. Une voix qui constitue l’atout principal de ce spectacle réussi où l’on passe en revue les chansons les plus connues de la star en un peu de moins de deux heures.

«Fever», «Viva Las Vegas» et «Love Me Tender» ont évidemment été particulièrement appréciées, tout comme les moments «gospel», où Steve Michaels était bien accompagné par deux quatuors, l’un masculin, l’autre féminin.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.