Just For Laughs: un bon moment avec Jay Pharoah de «SNL»

Jay PharoahLe comédien et humoriste Jay Pharoah, qui roule sa bosse depuis six saisons dans la populaire émission américaine «Saturday Night Live» (SNL) sur NBC, n’a pas déçu en présentant, mercredi, au Club Soda, un spectacle «All Access Live» du festival Just For Laughs.

Pour l’occasion, le jeune homme de 28 ans a fait ses hilarantes imitations de Barack Obama et de Ben Carson, malheureux candidat à l’investiture du parti républicain. Tics de langage, mimiques, imitation des voix, «mic drop»… Tout y était.

Jay Pharaoh a fait plier l’auditoire de rire. Une mission réussie quand on sait que la représentation était filmée et sera diffusée sur la chaîne américaine Comedy Network, comme tous les autres «All Access Live» de Just For Laughs d’ailleurs. (Jay Pharaoh a tout de même dû reprendre certaines parties de la présentation des humoristes présents ce soir-là, parce qu’il a été pris de fous rires à plusieurs moments… c’était savoureux.)

En plus de la politique et de sa famille, l’acteur s’est également attaqué à la culture populaire américaine. Hip-hop, Justin Bieber, Jay Z, Beyoncé, Kanye West, Kim Kardashian… Tous en ont pris pour leur grade, avec un petit clin d’oeil réussi à la fameuse dispute dans l’ascenseur entre Jay Z et Solange, la soeur cadette de Beyoncé.

Dans le courant de la soirée, sept humoristes se sont succédé sur scène: Big Jay Oakerson, Jermaine Fowler, Tiff Stevenson, John Cullen, Rachid Badouri, Barry Rothbart et Julian McCullough.

Féminisme, tranches de vie loufoques et clichés sur les Arabes

Le comédien américain Big Jay Oakerson a réussi à tirer son épingle du jeu. «Les femmes n’ont plus aucun respect pour les hommes de nos jours aux États-Unis», a-t-il lancé alors qu’il parlait de féminisme. Son humour caustique et sexuellement explicite a fait son petit effet sur le public qui semblait aux anges (sa blague sur la fois où il a vu sa fille ado nue était tout de même un peu limite).

Jay Pharoah 2Jermaine Fawler, dont la fougue et l’énergie faisaient beaucoup penser à l’acteur Chris Tucker («Rush Hour», «Le cinquième élément»), a lui aussi galvanisé la foule avec ses tranches de vie loufoques, comme la fois où il s’était fait draguer par une femme itinérante…

Rachid Badouri, seul Canadien de la soirée, a quant à lui partagé une anecdote qui lui est arrivée à la douane en France. «J’adore Paris, mais je déteste les Parisiens», a lancé le Lavallois dont les parents sont originaires du Maroc. Il a aussi parlé des stéréotypes tenaces sur les Arabes, avec sa fougue habituelle.

Trois heures plus tôt, se sont Brad Williams, Barry Crimmins, Andy Kindler, Chris Locke, Aisha Alfa, Fahim Anwar et David Kau qui étaient montés sur les planches du Club Soda, toujours pour le «All Access Live» de Just For Laughs.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE