Catastrophe d’Eseka: la communauté camerounaise se mobilise

0
405

Afin de souligner la catastrophe ferroviaire d’octobre 2016 à Eseka, qui a fait des centaines de victimes, la communauté camerounaise de la région de Montréal se mobilise.

photo-camrail-bolloreUn recueillement aura lieu, le 12 novembre prochain, au 1491, boulevard Laird, Mont-Royal, à l’initiative de l’Association des Camerounais du Canada (ACC).

«Une collecte de dons sera effectuée et acheminée aux victimes selon un procédé qui sera détaillé durant la cérémonie. Dans cette perspective, nous invitons tous nos compatriotes et les diverses associations qui avaient déjà initié des collectes de bien vouloir s’associer à nous afin que l’aide aux victimes ait plus impact», peut-on lire dans une déclaration de l’ACC.

La cérémonie doit commencer vers 15 h 30

Au cours de cet évènement, qui se veut un «recueillement inter-religieux», des hommes de foi de différentes congrégations s’exprimeront devant l’assemblée qui comprendra aussi les présidents et présidentes d’associations camerounaises.

Le vendredi 21 octobre dernier, vers 11 h, un train de la compagnie ferroviaire Camrail avec près de 1300 personnes à son bord a déraillé près de la gare d’Eseka, à environ 120 km à l’ouest de Yaoundé alors que le train s’en allait vers Douala.

Le recueillement doit être concélébré par les personnes suivantes :

  • L’iman Omar Farouk (Communauté musulmane camerounaise de Montréal)
  • Le Reverend Père Parfait Mbida (Église Catholique)
  • Le Pasteur David Mang (Église Presbytérienne Camerounaise)
  • Le Pasteur Guy Goujou (Full Gospel Mission)
  • Le Pasteur Jean-Yves Ntone (Overcomer Assembly)
  • Le Pasteur Éloi Agbanou (Église Évangélique du Cameroun)

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE