Pourquoi détestent-ils les Noirs, les Arabes et les Juifs? 3 documentaires-chocs sur le racisme en France

0
303

Dès ce dimanche 13 novembre, la chaîne Planète+ Canada débutera la diffusion d’une série documentaire en trois volets intitulée «Pourquoi détestent-ils…» qui explore la montée de la haine et du racisme à l’égard de trois communautés en France: les Arabes, les Noirs et les Juifs.

Produits par le journaliste Alexandre Amiel, les trois films «Pourquoi nous détestent-ils, nous les Arabes?», «Pourquoi nous détestent-ils, nous les Noirs?» et «Pourquoi nous détestent-ils, nous les Juifs» mettent en scène l’humoriste Amelle Chahbi, née de parents marocains, l’acteur et réalisateur martiniquais Lucien Jean-Baptiste et Alexandre Amiel, de confession juive.

«On est dans un moment particulier en France. Le racisme, il y en a toujours eu. Ce qui a changé, c’est la peur. Les gens ont peur des uns et des autres. Il y a un fort repli communautaire et identitaire dans notre pays (…) Et cela peut amener à des tensions entre les communautés», a souligné ce dernier lors d’une entrevue téléphonique avec Touki Montréal.

pourquoi-nous-detestent-ilsDans ces documentaires, les trois protagonistes tentent de comprendre les raisons qui poussent certains à adopter des discours racistes et antisémites.

Amelle Chahbi va à la rencontre de Thibaut de Chassey, président du Renouveau français, un mouvement politique d’extrême droite, selon lequel «la France est un pays de race blanche et de religion chrétienne» et qui clame qu’«être né en France ne signifie pas être Français».

Lucien Jean-Baptiste discute quant à lui avec Henry de Lesquen, président de Radio Courtoisie, qui veut bannir la «musique nègre» des radios publiques nationales. Selon lui, ces dernières doivent mener une politique culturelle identitaire afin de «promouvoir la musique française et occidentale».

De son côté, Alexandre Amiel parle avec Jérôme Bourbon, patron du journal ouvertement antisémite «Rivarol», qui se réjouit que son message anti-juif soit davantage relayé grâce au réseau social Twitter. «Autrefois, on ne recevait pas un Juif à sa table quand on était catholique. On allait éventuellement dans son magasin s’il avait des étoffes», a relaté froidement le dirigeant de l’hebdomadaire d’extrême droite.

Des témoignages de proches d’Amelle Chahbi, de Lucien Jean-Baptiste et d’Alexandre Amiel et ceux d’experts (historiens, sociologues, militants), des images d’archives et des petites scènes humoristiques étoffent ces trois documentaires.

Pertinents et percutants, ces trois films réussissent à faire un portrait exhaustif de ces Noirs, de ces Arabes et de ces Juifs qui s’interrogent sur la place qu’ils occupent dans la société française. On y parle de racisme, d’antisémitisme, d’islamophobie, de la pluralité de la société française ou encore d’ascenseur social bloqué de façon très juste, sans tomber dans la victimisation et le misérabilisme.

Et, bonne nouvelle, un film regroupant les trois parties sortira dans les salles françaises le 7 décembre prochain.

À voir sur Planète+ Canada:

«Pourquoi nous détestent-ils, nous les Arabes?» le dimanche 13 novembre, à 19h30.

Pourquoi nous détestent-ils, nous les Juifs?» le dimanche 20 novembre, à 19h30.

«Pourquoi nous détestent-ils, nous les Noirs?», le dimanche 27 novembre, à 19h30.

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE