«Femme ta gueule»: Mariana Mazza parle de sexe, et de bien d’autres choses

0
913

mariana-mazza-facebook-01Dans son tout premier one-woman show «Femme ta gueule», la jeune et dynamique humoriste Mariana Mazza ne mâche pas ses mots. Elle parle de sa vie de célibataire, de masturbation, de racisme, de sa famille et de bien d’autres choses. Touki Montréal a assisté à une des représentations, au Théâtre St-Denis, à Montréal.

Il est 20 heures précises lorsque les lumières s’éteignent. C’est une Mariana Mazza tout sourire qui déboule de façon très énergique aux rythmes d’un morceau électro-reggae sur la scène du Théâtre Saint-Denis.
 

C’est parti pour 90 minutes. Mazza, qu’on pourrait décrire aisément comme une petite boule d’énergie, parle beaucoup. Elle parle aussi très vite. À la manière de sa carrière qui a décollé de façon spectaculaire l’année dernière grâce à son fameux numéro «Sable dans le vagin».


Mariana Mazza – Le sable (2015) par replique

Devenu depuis un véritable phénomène viral, ce sketch lui a permis de remporter son premier Olivier cette année dans la catégorie numéro d’humour de l’année.
 
Dans son spectacle «Femme ta gueule», Mariana Mazza y fait bien entendu référence. Alors qu’à l’époque, la jeune femme de 26 ans voulait dénoncer et faire disparaître une expression rétrograde à l’égard des femmes, elle lui colle désormais à la peau.
 

Et comme il faut battre le fer pendant qu’il est chaud, la jeune humoriste a lancé la semaine dernière une collection de «bobettes de menstrue» avec l’inscription «Sable dans le vagin» imprimée à l’avant du sous-vêtement…

Beaucoup de sexe

Dans ce spectacle, on parle de célibat, de testostérone, du manque de confiance de la gent féminine, des doubles standards, d’identité, de racisme, de sexe… Beaucoup de sexe.
 

«Ce n’est pas parce que je suis célibataire qu’il faut me prendre en pitié. Parce que je f*urre constamment. Ils couchent avec moi (…) enfin, c’est moi qui les envagine», a-t-elle lancé avec quelques grimaces et mimiques à un public hilare.

mariana-mazza-facebook-02Deux autres sujets (sexuels) qu’elle a tenu à aborder dans son spectacle: sa phobie des fellations et la masturbation féminine souvent «mal vue». Ce dernier point a engendré un léger malaise (qui n’a pas duré bien longtemps) lorsque l’humoriste s’est rendu compte qu’il y avait une fillette de 11 ans dans la salle.

S’en est suivie une discussion très ouverte entre l’artiste et la jeune fille à propos de masturbation, sous les rires parfois gênés du public. C’est sans compter les petites piques que Mazza envoyait à l’occasion à l’endroit de la mère de la petite fille. Allant même la traiter, à la blague, de mère indigne…

Féminisme et identité

Même si elle ne parle pas vraiment de féminisme tout au long de son show, «Femme ta gueule» est un spectacle résolument féministe qui tente de bousculer l’ordre établi sur les concepts de la féminité et de la masculinité.
 

Quand elle était petite, les gens la traitaient souvent de garçon manqué. «Je déteste cette expression. Je n’ai rien de manqué. Je suis plus réussie qu’un bon nombre de gars», a-t-elle crié bien fort.

Mariana Mazza aborde aussi le sujet de l’identité et du racisme, elle qui est Québécoise, d’une mère libanaise et d’un père uruguayen(et elle a aussi des grands-parents italiens, brésiliens et un beau-père québécois).

mariana-mazza-facebook-03«Pourquoi les gens qui veulent que tu rentres dans “ton pays” sont ceux qui connaissent le moins leur géographie», s’est-elle questionnée alors qu’elle racontait une anecdote où elle a failli se faire renverser par une voiture à Montréal-Nord.

Sans filtre, Mariana Mazza prend aussi la peine de lire à quelques reprises au cours de son spectacle quelques messages envoyés par ses admirateurs sur Facebook. Tantôt hilarants, tantôt affligeants, la jeune artiste les tourne en dérision, tout en prenant la peine d’en remettre certains à leur place.
 

Drôle, hilarante, rafraîchissante, pertinente, Mariana Mazza réussit à délivrer une solide performance grâce à des textes bien écrits et un spectacle bien ficelé. L’artiste semble avoir gagné en maturité et arrive à canaliser son énergie débordante. C’est franchement une réussite.

Mariana Mazza est actuellement en tournée dans tout le Québec avec «Femme ta gueule».
 

Plus de détails: http://marianamazza.com/spectacles/

Photos: Facebook et site web Groupe entourage

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE