Seu Jorge reprend David Bowie avec une saveur brésilienne

0
188

seu-jorge-facebook-02Le Brésilien Seu Jorge a rendu un vibrant hommage à David Bowie lors de son passage à la Place des Arts de Montréal, en novembre 2016, dans le cadre de sa tournée «The Life Aquatic A Tribute To David Bowie». Touki Montréal y était.

C’est en toute simplicité que le musicien et acteur carioca a fait son entrée sur scène peu après 20 h dans un Théâtre Maisonneuve bondé. Lorsque les rideaux se sont levés, il était là, seul au milieu de la scène.

Une tuque rouge sur la tête, le fameux costume bleu turquoise de l’équipage du Belafonte sur le dos, Seu était vêtu exactement de la même manière que son personnage de Pelé dos Santos dans le film The Life Aquatic With Steve Zissou du réalisateur américain Wes Anderson.

Dans ce film, sorti en 2004, qui met notamment en vedette Bill Murray, Angelica Huston, Cate Blanchett ou encore Owen Wilson, Seu Jorge interprète une dizaine de reprises de David Bowie en portugais.

Et devinez quoi? Ce sont ces titres, réenregistrés un peu plus tard pour le disque «The Life Aquatic Studio Sessions», que le Brésilien a partagé avec le public montréalais.

Assis sur un tabouret, armé de sa guitare, l’artiste brésilien a lancé un «Bonsoir tout le monde» dans un très bon français. Très loquace, il ne s’est exprimé qu’en français tout au long de la soirée, racontant anecdote sur anecdote.

Comment Wes Anderson lui a offert le rôle de Pelé dos Santos? Connaissait-il David Bowie? «Je suis Noir, j’ai grandi dans les favelas de Rio. On n’écoute pas de rock dans les favelas», a-t-il expliqué un peu à la blague au public.

Il connaissait les titres «Let’s Dance» et «This Is Not America», et c’était à peu près tout. Mais cela ne l’a pas empêché d’accepter la proposition de Wes Anderson…

seu-jorge-facebook-01Émouvant et envoûtant

Le Brésilien a ouvert les hostilités avec une reprise enlevante de «Ziggy Stardust», a enchaîné avec «Changes», «Rebel Rebel» ou encore «Starman» (O Astronauta de Mármore). De grands classiques qu’il a réussi à se réapproprier dans sa langue maternelle.

C’est avec ses tripes qu’il a repris «Space Oddity», sous les applaudissements du public. Le solo de guitare était parfait. Les gens se sont levés pour l’applaudir. C’était assurément l’un des moments forts du spectacle.

Il a aussi dédié «Life On Mars» à la mémoire de son père, décédé trois jours après David Bowie, en janvier dernier. C’est la disparition de son paternel qui lui a inspiré l’idée de faire cette tournée «The Life Aquatic A Tribute To David Bowie», sur les recommandations de son ex-femme. L’interprétation de ce titre originellement issu de l’album «Hunky Dory», paru en 1971, avait de quoi donner quelques frissons tant sa voix s’est brisée lorsque qu’il poussait la note.

Au bout d’une heure, Seu Jorge quitte la scène, puis réapparaît pour interpréter «Rebel Rebel» et «Oh! You Pretty Things» pour une deuxième fois. On ne s’en lasse pas. Mais cette fois-ci, un écran géant projette des extraits du film de Wes Anderson ainsi que des images de David Bowie. Il clôt le spectacle avec «Queen Bitch», accompagné par un public qui semblait aux anges.

Tantôt suave, tantôt rocailleuse, la voix de Jorge transporte, émeut, envoûte. Elle nous touche droit au coeur.

Franchement, bravo!

Photos: Facebook

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE