De la grande visite au Festival Sefarad avec Jacques Attali

jacques-attali-sefaradJusqu’au 11 décembre prochain, les Montréalais ont l’occasion de découvrir un petit peu de  ce qui fait le charme de la communauté Sefarad avec le Festival Sefarad de Montréal. Cette année, les organisateurs se sont fait plaisir en invitant Jacques Attali.

Ancien conseiller du président français, économiste et auteur de plus de 50 ouvrages, Jacques Attali, sera le chef invité de l’orchestre symphonique des musiciens du monde, le samedi 10 décembre, et ce, sous la direction de Joseph Milo.

Cet événement est en fait une conférence-concert nommée Pour le meilleur des mondes qui aura lieu au Théâtre Outremont.

vivement-apres-demainLe lendemain, le natif d’Alger en 1943 prononcera une conférence intitulée Judaïsme et pensée grecque comme sources plurielles de l’Occident qui est inspirée de son livre Le destin de l’Occident (Fayard), suivie d’une séance de signatures, le dimanche 11 décembre à 11 h au Centre Gelber.

Notons également la sortie cette semaine de son nouveau livre sur l’avenir Vivement après-demain !, publié également chez Fayard dans lequel il «renouvelle entièrement son regard sur les quinze prochaines années».

Programmation variée

Au total, une quinzaine d’événements seront présentés pour l’édition 2016 du Festival avec spectacles, conférences, hommages, exposition de peinture. « Ils témoigneront de la richesse et du dynamisme de la tradition culturelle sépharade de Montréal », souligne-t-il du côté des organisateurs.

La soirée de clôture réunira sur scène trois voix : le Marocain Mike Chriqui, la Brésilienne Bïa et la Marocaine Leila Gouchi. Ce sera le 11 décembre, à 19 h 30, au Théâtre Outremont.

festival-sefaradUne autre soirée, Jazz’N Andalucia, avec trois artistes aura lieu au Centre Segal, le 30 novembre. Cette fois, Tamar Ilana, Fairouz Oudjida et Karen Young proposeront une fusion de jazz mêlant musiques andalouse, sépharade et berbère.

Toujours à la même salle, mais le 7 décembre, «la pétillante one-woman-show Judith Mergui nous dépeint, avec humour et franchise, son Israël à elle, celui qui pique, qui coince, qui croque, qui craque, mais surtout, celui où l’on ne s’ennuie jamais», peut-on lire sur la programmation.

Arts de la scène, musique, philosophie, histoire et tradition sont autant d’éléments de cette édition 2016 qui se tiendra sous la présidence d’honneur de Kathleen Weil, ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.