Festival du Cinéma israélien: de l’audace pour la 12e mouture

La 12e édition du Festival du Cinéma israélien de Montréal (FCIM) se tiendra du dimanche 4 juin au jeudi 15 juin 2017 sous le signe de l’audace des créateurs et artisans.

Pour la mouture 2017, les programmateurs ont promis de braquer ses projecteurs pendant 11 jours sur les côtés méconnus de la société israélienne.

« Le programme 2017 met en avant la diversité et la richesse de création du 
cinéma israélien de toutes ces dernières années. Baromètre de la liberté d’expression, le cinéma israélien se distingue par son audace. »

Les festivaliers auront droit à des projections de longs et courts métrages, ainsi que documentaires avec sous-titres français ou anglais. Cette année, deux salles diffuseront les œuvres: le Cinéma Cineplex Quartier Latin ainsi que Cineplex Forum.

Au programme, laïcité, pauvreté, question de genres, droits des minorités, holocauste, question palestinienne, etc.

FCIM2017Placé sous la présidence d’honneur de Mme Hedva Ser, ambassadeur honoraire de l’UNESCO, le FCIM proposera en ouverture Past life d’Avi Nesher, sélectionné l’an dernier par le Festival des films de Toronto (TIFF).

« Inspiré d’une histoire vraie, ce film une audacieuse odyssée de deux sœurs, une lutte intérieure émouvante qui exige de douloureux sacrifices. »

Dans les autres évènements notons la présence des réalisateurs Dan Wolman et Eitan Anner qui assisteront au Forum à la projection de leur film, respectivement An israeli love story (le 4 juin) et A Quiet Hear (les 7 et 8 juin).

Cette année, le jury est composé du président et producteur Laurent Zeitoun, mais également du journaliste Michel Coulombe, de Thomas Schnurmacher de CJAD, Didier Farré (Festival du Film de l’Outaouais), Honey Dresher, Natalie McNeil, directrice générale de FIFA, et Me Audrey Benoualid.

Deux films proposés par l’organisation :

Harmonia de Sivan Ori. Prix du Jury l’an dernier à Toronto, le film montre la dureté des conflits avec une radicale nouveauté.

In between de Maysaloum Hamoud, primé à Toronto, l’an dernier. «Trois jeunes femmes d’origines palestiniennes partagent un appartement à Tel-Aviv. Entre tradition et modernité, leur chemin vers la liberté est jalonné d’épreuves. »

Pour en savoir plus :

  • Du dimanche 4 juin au jeudi 15 juin 2017, au Quartier Latin et au Forum

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE