Test de la Roku Streaming Stick

Face aux produits des géants Apple et Google, le lecteur multimédia Streaming Stick de Roku s’est fait un nom et s’en tire plutôt bien dans ce secteur hautement concurrentiel. Touki Montréal l’a testé.

Apple TV, Chromecast, Nexus Player, mais aussi les boites Android du genre Kodi: les systèmes de diffusion sans fil pour téléviseur ont la cote auprès des utilisateurs qui délaissent de plus en plus le câble et les abonnements TV.

Avec son processeur quadricœur à la technologie sans fil à double bande, le Roku Streaming Stick est produit très abordable (49,99 $), qui permet à l’utilisateur de voir plus de 100 000 films et émissions de télévision.

Fonctionnant sous iOS ou Android, le logiciel est relativement simple à comprendre. Il permet d’accéder à de la musique, du sport, de l’actualité, mais aussi des programmes pour enfants pour plus vieux, et ce, en plus de façon légal…

Le produit vient avec un adaptateur secteur, un câble USB et, surtout, une télécommande (ainsi que deux piles) que l’entreprise décrit comme étant «à pointage omnidirectionnel».

En plus d’être élégant et portable, le lecteur se branche directement dans le port HDMI du téléviseur pour une résolution compatible HD intégrale 1080p. Il a aussi été conçu pour s’adapter au derrière des téléviseurs fixés sur le mur.

Les applications standards sont celles qu’on retrouve un peu partout: Netflix, Amazon Prime, mais aussi YouTube, Google Play, Crackle ou encore Cineplex.

Grâce aux applications Roku pour mobiles, le lecteur permet en outre de transformer votre TV non intelligente, mais aussi votre appareil mobile en télécommande Roku, et ce, avec en plus la recherche vocale par texte ainsi que l’envoi de photos, de vidéos ou de musique sur votre téléviseur à partir de votre téléphone ou tablette.

Pour en savoir plus:

Le site du lecteur

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE