Lola Pater de Nadir Moknèche à Cinémania

Porté par l’icone du cinéma français Fanny Ardant, Lola Pater du réalisateur Nadir Moknèche raconte l’histoire d’un fils parisien qui tente de nouer des liens avec son père Algérien, devenue Lola. Il a été sélectionné au Festival Cinémania.

À la mort de sa mère, Zino (Tewfik Jallab) entreprend de retrouver son père pour comprendre son absence tout au long de sa vie. Quelle n’est pas surprise d’apprendre que ce père qui semblait si loin est en réalité devenue une femme qui deviendra au fil des rencontres, Lola Pater.

Comme toutes les grandes du cinéma en hexagone ou ailleurs, Fanny Ardant réussit l’exploit d’incarner à la perfection son rôle au point ou des fois, les cinéphiles se demanderont sans doute si elle n’est pas vraiment transexuelle ? C’est dire.

En France, sa prestation a été majoritairement saluée par la critique, du Nouvel Obs au Inrocks, en passant par Le Parisien et Telerama, et ce, parfois même si le scénario du film n’était pas toujours jugée positivement.

Pour Touki Montréal, le film de Nadir Moknèche obtient plus que la note de passage. Et à la prestation de Fanny Ardant, il faut absolument saluer celle de Tewfik Jallab qui donne formidablement la réplique à la première citée.

Lola pater EST PRÉSENTÉ AU CINÉMA L’IMPÉRIAL, LE 11 noVEMBRE À 21 H ET LE 12 NOVEMBRE À 15 h 15  DANS LE CADRE DE CINÉMANIA.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE