CANAL+ débarque (enfin) au Québec

Après un essai il y a quelques années, le groupe Canal + débarque enfin au Québec et sera lancé dès la mi-novembre avec sa chaine CANAL+ International d’abord disponible pour les abonnés de Vidéotron.

« Le Québec s’est imposé naturellement comme premier territoire d’implantation de la chaîne, dont la diffusion sera rapidement étendue au Canada et aux États-Unis », peut-on lire dans un communiqué du groupe, acteur important du secteur français avec ses filiales C8, STAR, CNEWS et Studiocanal.

La chaîne Canal+ International sera disponible pour les clients de Vidéotron (28 et 628) en débrouillage du 15 novembre jusqu’au 15 décembre, puis Sur Mesure thématique La Découverte Plus ou à la carte au coût de 10 $.

Au Canada, le groupe est déjà représenté par THEMA Canada qui distribue les chaînes Planète+ et Seasons.

Ainsi, les amateurs de soccer pourront enfin (re)découvrir l’expérience du foot (soccer) du groupe grâce à la populaire émission animée le journaliste Hervé Mathoux, le Canal Football Club.

Avec cette incursion dans le paysage français, l’actualité du soccer (mais également du rugby) aura enfin une vraie belle tribune dans la Belle Province.

Le divertissement ne sera pas en reste puisique la mouture internationale de Canal + comprend une sélection « des meilleurs programmes issus des chaînes éditées par le Groupe Canal+, s’articulant autour des grands thèmes du divertissement, du cinéma », notamment.

Dans le communiqué qui annonce ce lancement tant attendu par la diaspora française et africaine au Québec, le groupe précise l’arrivée d’émissions phares comme Catherine et Liliane, Touche pas à mon poste de Cyril Hanouna et Salut les Terriens! de Thierry Ardisson.

Enfin, comment ne pas dire un mot de ce qui fait maintenant la renommée du groupe Canal ? Ceux qui comme l’auteur de ces lignes étaient abonnés à Canal Plus (via Dailymotion) se délecteront des histoires originales comme Baron noir, Platane et Section Zéro ainsi que du « meilleur du cinéma français ». Rien de moins.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE