Fin de l’aventure montréalaise pour Hassoun Camara

L’aventure du défenseur franco-sénégalais Hassoun Canada est terminée avec l’impact de Montréal. L’ex-Marseillais arrivé à Montréal en 2011 devra se trouver un autre club s’il souhaite continuer sa carrière.

Son contrat n’a pas été renouvelé avec le club montréalais qui entame un autre nouveau cycle, avec l’arrivée de l’entraîneur Français Rémi Garde, ex-coach de Lyon et d’Aston Villa.

Bien aimé des supporters, respecté par ses coéquipiers et en MLS, cadre du vestiaire, ce sympathique footballeur manquera très certainement également aux journalistes.

En près de sept ans avec l’Impact, Canada a joué beaucoup de matchs et marqué des buts souvent très importants.

Tout commence le 7 février 2011 lorsqu’il s’engage dans le club qui évolue alors en North American Soccer League (NASL). Il arrivait alors du SC Bastia en Ligue 2 française après un passage éclair à l’Olympique de Marseille.

Natif de Noisy-Le-Sec, en France, le 3 février 1984, Hassoun Camara  est le fils d’Ibrahima Camara et Sabé Thiongane.

En plus de carrière dans le soccer, il a lancé sa fondation «qui vient en aide aux enfants de l’Afrique de l’Ouest». Le joueur de 31 ans est aussi copropriétaire d’un restaurant à Paris, Osè African Cuisine.

Pendant sa carrière montréalaise, le joueur qui portait le numéro 6 a contribué aux titres deux championnats canadiens de l’Impact de Montréal, Il a disputé des matchs de séries éliminatoires ainsi que l’épopée en Ligue des champions de la CONCACAF en 2014 et 2015.

À la fin de la saison 2011,  Hassoun Camara se distingue en recevant le Trophée Giuseppe Saputo, du joueur le plus utile de l’Impact à la conclusion de la saison. L’année suivante, le club change de ligue et accède à la Major League Soccer (MLS).

Au total, le défenseur jouera 134 avec l’Impact de Montréal soit 10 973 minutes au cours desquelles il a inscrit sept buts, dont plusieurs importants, comme en juillet 2014 contre le  Real Salt Lake ou cette bicyclette audacieuse contre les Timbers de Portland (voir plus haut).

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE