Esclavage des Noirs en Libye: des Montréalais dénoncent la barbarie

Courtoisie: Facebook

Des Montréalais de toutes les origines – élus, leader d’opinions, influenceurs et simple citoyens – se sont rassemblés au centre ville de Montréal, le 18 novembre, pour dénoncer l’impensable « barbarie »: l’esclavage des Noirs en Libye, en 2017.

Dans plusieurs villes du monde, des rassemblements ont été organisés après qu’un reportage-choc du réseau américain CNN eut montré des migrants d’Afrique sub-sahariennes, tentant de se rendre en Europe, vendus aux enchères en Libye.

Le documentaire a suscité de vives réactions et indignations dans le monde. Les autorités de ce pays de l’Afrique du Nord ont même ouvert une enquête sur la question.

À Paris comme à Montréal, des gens se sont rassemblés pour dénoncer le sort de ces personnes. Les organisateurs de la manifestation montréalaise ont voulu mobiliser la population pour que les dirigeants du Québec et du Canada réagissent à cette situation en prenant fermement position.

Des élus montréalais, le solidaire Amir Khadir et le conseiller municipal Frantz Benjamin, ont notamment pris la parole lors du rassemblement tenu à la Place des arts, en présence de près d’une centaine de personnes.

« Stop à la phobie noire », « Non à l’esclavage », pouvait-on lire sur les affiches des manifestants.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.