Hassoun Camara dit adieu au soccer professionnel

Tiraillé par des commotions cérébrales, le défenseur franco-sénégalais Hassoun Camara a finalement décidé de mettre un terme à sa longue carrière dans le soccer professionnel.

Professionnel jusqu’au bout, l’ex-défenseur de l’Impact de Montréal a convié les médias pour faire savoir sa décision, et ce, bien que ce ne soit pas l’envie qui lui manque de continuer ce sport qu’il aime tant.

De son propre aveu, continuer de pratiquer ce sport c’est « prendre des risques très importants » et pour lui, pas question « de tricher sur le terrain ».

Les commotions cérébrales, Hassoun confie sans détour qu’elles ne l’ont pas épargné ces dernières années. Rien que la dernière saison, l’ex de Bastia et de Marseille estime avoir dû faire face à trois sévères.

« Je n’ai pas envie […] de faire semblant que tout va et de ne pas aller à 100% au duel. C’est quelque chose qui ne colle pas avec ma nature», souligne celui pour qui le jeu de tête notamment une des forces.

Âgé de 33 ans, Hassoun Camara tire un trait sur sa carrière avec sept buts et huit mentions d’aide en 134 matchs, dont 124 départs, et 10 979 minutes de jeu en Major League Soccer (MLS). Il domine dans l’histoire de l’Impact de Montréal en MLS pour les départs et les minutes de jeu. À sa seule saison en NASL, il a été joueur par excellence (Trophée Giuseppe Saputo en 2011).

Le natif de Noisy-le-Sec a aussi été choisi joueur défensif de l’année 2016 avec son club de Montréal.

«J’ai vécu de grands moments qui resteront à jamais gravés dans mon cœur », a-t-il confié pendant la conférence de presse.

De Montréal, il dit l’avoir « découvert et aimé une ville » qu’il considère maintenant comme la sienne.

« Je tiens à remercier chaleureusement tous ceux qui m’ont accompagné dans cette aventure extraordinaire, et tout spécialement les supporters du club, avec qui j’ai eu une relation très particulière», a ajouté le Sénégalais d’origine.

Hassoun Camara a eu aussi des bons mots à l’endroit de ses parents Ibrahima Camara et Sabé Thiongane qui ont su faire les sacrifices qu’il fallait pour lui. Il espère d’ailleurs leur rendre la pareille, maintenant qu’il aura un peu de temps pour lui.

Encore que les projets, ce n’est pas ce qu’il manque. Outre une carrière de consultant média qu’il convoite, le restaurant Osè African Cuisine qu’il a avec d’autres partenaires à Paris et sa fondation qui va aider notamment les enfants du continent, le gaillard a l’idée d’ouvrir un complexe de soccer intérieur 5 contre 5 à Montréal, «Urban Soccer»!

De l’Impact, il garde les meilleurs comme les moins bons souvenirs. «Mon club à vie sera l’Impact de Montréal», a-t-il lancé. «C’est un club formidable avec lequel j’ai vécu des expériences extraordinaires, a-t-il ajouté.

Des discussions avec l’Impact ont été entamées pour qu’il demeure au sein du club dans d’autres fonctions.

D’ici là, Hassoun Camara va sans doute profiter un peu de la vie.

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE