Test de l’imprimante Epson EcoTank ET-7700

Lancée, il y a près de sept ans, la gamme EcoTank de l’entreprise japonaise Epson ne cesse de faire son bout de chemin. Sept nouvelles imprimantes viennent de sortir dans cette gamme, dont l’Epson EcoTank ET-7700 testée par Touki Montréal.

N’hésitant pas à se qualifier de « chef de file en matière de solutions d’impression au rendement supérieur », Epson a joint les actes à la parole avec les nouveaux ajouts à sa gamme d’imprimantes EcoTank, dévoilés en primeur au salon européen de l’électronique, IFA, de Berlin, en septembre dernier.

L’imprimante EcoTank ET-7700 est ainsi dotée d’un système d’encrage à cinq couleurs avec pour objectif notamment d’assurer une qualité d’impression photos tout en ayant un coût par page très bas.

Comme toujours, l’appareil dispose de réservoirs d’encre intégrés avec une durée d’utilisation allant jusqu’à trois ans. Et les bouteilles d’encre sont présentes dans le carton lorsqu’on le déballera pour la première fois.

« Ce sont des bouteilles d’encre à bouchon d’arrêt automatique et à code unique facilitant le remplissage de chaque couleur d’encre », explique l’entreprise.

Avec les bouteilles, c’est un peu l’équivalent de…30 ensembles de cartouches d’encre! L’entreprise estime ainsi qu’il est possible de réaliser des économies allant jusqu’à 80 % sur l’encre. Pas étonnant donc que depuis leur lancement en 2010, les ventes mondiales de ces modèles d’imprimantes à réservoirs haute capacité frôlent les 20 millions d’unités.

« En fonction des commentaires de nos clients, nous avons amélioré la conception matérielle en plus d’ajouter des caractéristiques comme les bouteilles d’encre à bouchon d’arrêt automatique et à code couleur unique, ainsi que l’option d’impression sans bordures pour nos nouvelles imprimantes EcoTank», a confié Nils Madden, d’Epson America dans un communiqué.

Ce dernier rappelle d’ailleurs que le concept « a révolutionné l’expérience d’impression », ce qui n’est pas rien, surtout que pour plusieurs utilisateurs, l’expérience est rassurante.

Lors du démarrage de l’appareil, il faut prévoir un peu de temps. D’abord pour remplir les réservoirs puis pour les optimiser au mieux grâce au logiciel d’impression. Puis le tour sera joué.

Comparativement aux précédentes, les nouvelles imprimantes EcoTank sont forcement mieux désignés et les courbes toutes aussi arrondies que la gamme XP. De plus, les
réservoirs d’encre intégrés sont maintenant à l’avant par rapport aux précédents modèles (sur le côté). D’un clin d’oeil sur son appareil, il est donc possible de voir s’il faut les remplir ou non.

Concrètement, s’il faut parfois avant une utilisation prévoir le temps recalibrer le kit d’encre, les vitesses d’impression restent toutefois comparables aux autres modèles standards sur le marché.

Grâce aux cinq couleurs, l’appareil est capable d’imprimer des documents et photos de qualité. Il est possible d’imprimer depuis l’ordinateur, mais sinon d’un CD, d’une carte mémoire ou grâce à la solution sans fil complète (Wifi Direct, notamment).

Évidemment, il est possible d’imprimer, mais aussi de copier et de numériser grâce à la fonction d’impression Recto Verso, et ce, via l’écran LCD.

Reste que le point le plus fort de cette mastodonte reste l’économie d’échelle qu’il est possible de faire en passant des cartouches aux bouteilles. « Le kit d’encre fourni permet à la série EcoTank Photo d’imprimer environ 3400 photos au format 10 x 15, soit l’équivalent de 21 photos par semaine », selon Epson. Bref, l’investissement (le modèle EcoTank-7700 vaut environ 600 $) risque de bien valoir le coup…

Outre l’EcoTank ET 7700, Epson a aussi sorti l’EcoTank ET-2750 ainsi que le EcoTank ET-4750, et ce, juste à temps pour les grandes occasions comme le temps des Fêtes…

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE