Test de la montre Epson ProSense 307

Avec ses prix ultra-compétitifs, la toute nouvelle gamme de montre Epson ProSense risque de faire bouger un peu la concurrence. Sortie au début du mois de novembre, la ProSence 307 a été testée par l’équipe de Touki Montréal.

Que fait une compagnie comme Epson, traditionnellement dans l’impression, dans l’univers des montres sportives intelligentes. Voilà sans doute la question qu’on se pose en lisant cet article ou en découvrant les montres ProSense.

Et pourtant la renommée du groupe Epson Seiko s’est avant toute faite dans l’horlogerie puisqu’elle commence en 1942 dans ce secteur avec notamment dans la foulée la création de la première montre à quartz du monde.

En toute objectivité cependant, la filiale Seiko n’a jamais arrêter de proposer des montres fiables, portées notamment par Roger Moore ou Sean Connery dans les James Bond.

Via sa filiale Epson, l’entreprise japonaise propose toutefois maintenant dans son catalogue une série de montres multisport capable comme les autres de pouvoir mesurer les performances. Cinq nouvelles montres sont donc disponibles depuis cet automne chez Epson qui évidemment, s’appuie sur le savoir faire de Seiko.

Premier constat, au poignet, la ProSense 307 est vraiment légère grâce au bracelet en silicone notamment. Avec un GPS intégré, il permet de mesurer en quasi continue la fréquence cardiaque.

L’autonomie de sa pile est sans doute l’un des points forts lorsqu’on compare aux autres produits. Rien qu’en utilisant le GPS, le sportif pourra tenir près d’une journée et sinon même jusqu’à 30 jours, selon l’entreprise, si l’utilisateur n’utilise que le mode montre. Bluffant !

La présentation de la montre est simple. Elle est dotée de cinq boutons (très intuitifs) et d’un bracelet qui respire très bien et s’échange facilement. L’écran anti-éblouissant est assez grand pour qu’on puisse lire comme il faut les données de l’entrainement et assez lumineux si on décide de courir par exemple dans la nuit. Le dispositif de charge est aussi une innovation qui semble relativement solide, mais qu’il faudra surveiller.

Vendu à environ 330 $, la ProSense 307 permet comme les autres de recevoir des notifications, de suivre une activité sportive (course, marche, tapis roulant, vélo, nage -piscine ou extérieur, triathlon) ainsi que d’évaluer ses statistiques grâce à l’application EasyView (ainsi qu’un nouveau site web d’analyse ), hautement performante en raison de l’extrême précision du capteur de la montre. Attention, il faudra bien évidemment s’enregistrer avant de l’utiliser.

Epson explique ainsi pour la précision, ses ingénieurs se basent sur des algorithmes de positionnement qui élimine le bruit parasitaire, des capteurs faisant appel à l’apprentissage bayésien (prédictions basées sur des probabilités), un amplificateur qui accentue la sensibilité du capteur, ainsi qu’un GPS assisté mise à jour automatiquement, précise-t-on.

De même pour la batterie, ils ont mis au point un dispositif électro phorétique qui active l’affichage de type « papier électronique », ce qui permet de ne pas trop épuiser la pile, comme certaines liseuses.

Si la ProSense est définitivement ergonomique, c’est avant tout une montre de précision pour les sportifs ou en tout cas pour ceux qui veulent suivre leur performance. Ce n’est donc pas la montre à mettre pour un premier rendez-vous ou pour un mariage, ni celle qui sera l’assistant de votre téléphone intelligent.

Reste qu’avec ses hautes qualités et son prix, il sera difficile de s’en passer.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE