Le casque PXC 550 de Sennheiser, un vrai choix pour tous

« Autonomie, adaptabilité et connectivité en déplacement », c’est ce que garantissait le spécialiste audio Sennheiser en parlant de son casque audio PXC 550. Après l’avoir testé, force est de constater que l’entreprise ne s’est pas trompée.

Vendu avec un élégant étui sobre et noir, le PXC 550 Wireless peut être plié à plat et rangé ni vu ni connu dans un sac. Un peu comme un étui de disque compact (CD)…pour ceux qui s’en rappellent. Dans la boîte, on trouve également, un fil pour utiliser le casque en cas de batterie à plat ainsi qu’un autre pour la recharge (USB).

Visuellement, le design est assez réussi et ne souffre d’aucun complexe par rapport à la concurrence, pourtant extrême, et ce, même plus d’un an après sa sortie.

L’interface de commande tactile qui permet de naviguer et de faire fonctionner le casque est aussi un vrai plus.

C’est évidemment en le portant que la mention haut de gamme de ce produit prend tout son sens. «Avec le PXC 550 Wireless, nous avons créé un casque haut de gamme qui concentre toute l’excellence audio de Sennheiser, afin de répondre aux besoins de nos clients les plus avisés et les plus exigeants, en matière de déplacement?», explique d’ailleurs le Dr Christian Ern, Portofolio Manager Select, chez Sennheiser.

Et pour cause. Avant tout léger, ce casque est tout aussi ergonomique que confortable et peut donc rester accroché aux oreilles longtemps. Sans doute pendant les 30 heures d’autonomie prévue par l’entreprise allemande qui existe depuis 1945. À vous de le tester…

Autre chose, lorsqu’on porte le casque la première fois, on aura l’impression d’avoir le vide autour de soi. Il y a donc une réduction du bruit ambiant qui étonnera d’emblée et qui pour certains risque d’être source d’angoisse.

C’est la fonction NoiseGard, une «technologie hybride et adaptative de réduction du bruit proposée par Sennheiser [qui] garantit une écoute sans interruption en contrôlant les niveaux sonores ambiants et en s’y adaptant en continu, que ce soit dans un avion, dans un train ou dans une rue animée, pour une suppression du bruit parfaitement adaptée à la situation».

Lors du lancement du produit, il y a plus d’un an, la compagnie avait également lancé une application, CapTune, permettant de régler les casques audio de la marque. Elle est dotée d’un lecteur audio et d’un égaliseur. On peut donc changer la langue de communication du produit qui permet de dire si l’appareil s’allume ou s’éteint. Encore là, tout est bien fait.

La qualité audio est au rendez-vous, tout comme le système adaptatif de réduction du bruit, le guide vocal, le système d’amélioration des appels et la fonctionnalité intuitive Smart Pause. À l’essai sur la ligne orange du métro de Montréal, l’écoute d’un podcast se passait bien, quoique comme souvent dans ces cas, la prudence est de mise avec le niveau du son.

Le casque PXC 550 Wireless de la compagnie basée à Wedemark, près de Hanovre en Allemagne, se configure très facilement grâce au Bluetooth ainsi qu’au NFC.

Si Sennheiser décrit le PXC 550 Wireless comme un outil hautes performances au service des voyageurs, force est d’admettre qu’il peut être un incontournable pour les travailleurs qui prennent métro et/ou trains de banlieue, mais aussi pour les autres qui ont besoin s’évader, le temps d’une chanson, ou d’un podcast.

Photos: Courtoisie, Sennheiser.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.