Vues d’Afrique: Change ton cœur, pas ma couleur

Présenté à Montréal dans le cadre du Festival de cinéma Vues d’Afrique, le film Change ton cœur, pas ma couleur de Pierre-Antoine Carpentier traite avec subtilité et efficacité de la différence et de la question des albinos.

Dans un quartier d’une grande ville sénégalaise, un jeune homme dans la trentaine, Djibril (Mouhamadou Rassoulah diop), a une vie qu’on devine paisible. Réveil à 7 h, brossage de dents et hop, dans le bus (car rapide), direction le boulot.

Un matin, il tombe par hasard sur des personnes albinos et comme malheureusement ca arrive, il ne peut pas s’empêcher de tomber dans les lieux communs. Le destin lui reservera une petite leçon. Il devra vivre pendant quelques heures le même sort que ceux qui se sentent stigmatisé parce qu’ils sont simplement différents.

Djibril deviendra un Noir dans un environnement d’albinos…

Le scénario est brillant. Le jeu d’acteur du personnage principal est tout aussi convaincant. La morale de l’histoire est simplement enrichissante.

Bref, Change ton cœur, pas ma couleur est un beau projet qui mérite de se retrouver dans biens des écoles et des salles pour sensibiliser les gens à la différence.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.