Témé Tan, prix Rapsat-Lelièvre 2018

L’artiste belge Témé Tan vient de remporter le prix Rapsat-Lelièvre 2018, qui encourage le rayonnement de la langue française et favoriser les échanges entre le Québec et la Belgique francophone.

Tanguy Haesevoets, alias Témé Tan, a grandi entre Kinshasa et Bruxelles. Son premier album, éponyme, a été salué par la critique et lui a valu une prestation aux Francofolies de Montréal, en 2017.

Le prix Rapsat-Lelièvre sera remis officiellement à l’auteur-compositeur-interprète  en novembre prochain à Montréal, dans le cadre du festival Coup de cœur francophone, où il se produira en spectacle.

Facebook

Témé Tan recevra aussi une bourse de 5 000 $ de la part du ministère des Relations internationales et de la Francophonie. Un soutien financier sera aussi octroyé à sa maison de production, Titan/PIAS Group, et ce, de la part du gouvernement de Wallonie-Bruxelles notamment pour faire la promotion et la mise en marché de son disque ici au Québec.

«Bravo à Témé Tan, véritable révélation de la scène pop en Belgique francophone et coup de cœur des membres du jury international! Son style saura, j’en suis certain, soulever les foules de ce côté de l’Atlantique», a mentionné Benoit Rutten, délégué général Wallonie-Bruxelles à Québec.

«Toutes mes félicitations à Témé Tan! Je souhaite que le prix Rapsat-Lelièvre contribue à l’essor de la carrière nord-américaine de ce jeune artiste. S’il a conquis le jury international, je suis convaincue qu’il a un bel avenir et que son album va résonner au Québec», a indiqué Marie Montpetit, ministre de la Culture.

Le prix Rapsat-Leli est remis chaque année, en alternance à un artiste d’ici et à un artiste de Wallonie-Bruxelles. Les auteures-compositrices-interprètes Klô Pelgag (2017) et Salomé Leclerc (2015) l’ont déjà gagné tout comme Dalton Télégramme (2016) et Saule (2014).

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE