Sékouba Bambino, prix Nuits d’Afrique pour la Francophonie

Le prix Nuits d’Afrique pour la Francophonie a été remis cette année à l’artiste guinéen Sékouba Bambino.

Ce prix permet notamment de souligner le  rôle joué par cet artiste dans le rayonnement et la modernisation de la culture mandingue, a fait savoir l’organisation.

Le lauréat 2018 de ce prix a été remis lors d’une cérémonie protocolaire tenue à la Ville de Montréal en présence de Cathy Wong, présidente du conseil de ville de Montréal, ainsi que Lamine Touré et Suzanne Rousseau, respectivement président-fondateur et directrice générale du Festival international Nuits d’Afrique. Il y avait aussi des représentants de la ville, de la culture et de la francophonie ainsi que Jean-Louis Roy, président directeur général de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

« J’exprime toute ma satisfaction et remercie la mairie de Montréal, la Francophonie et le festival Nuits D’Afrique pour m’avoir honoré à travers la haute distinction qui m’a été décerner ce vendredi 20 Juillet 2018 à Montréal », a affirmé le principal intéressé sur sa page Facebook.

Sékouba Bambino est l’un des chanteurs et griots mandingues les plus prolifiques du continent africain, peut-on lire dans un communiqué. Sa carrière s’échelonne sur quatre décennies. Recruté à l’âge de 14 ans dans le célèbre orchestre national Bembaya Jazz, il intègre par la suite le célèbre groupe Africando en plus d’entreprendre une carrière solo appuyé par le proproducteur sénégalais Ibrahim Sylla.

Programmé cette année lors de la mouture 2018, du Festival International Nuits d’Afriq, Sékouba Bambino devait le cloturer, le 22 juillet, à  21 h 30, au Parterre du Quartier des spectacles.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.