Harlem Globetrotters: une équipe pas comme les autres en visite en Centre Bell

0

Le basket-ball était à l’honneur au Centre Bell, le 29 mars dernier, avec la présence des Harlem Globetrotters. De passage à Montréal, les athlètes aux multiples talents ont offert un spectacle unique en son genre et difficile de savoir au final qui des enfants ou des adultes ont le plus apprécié leur soirée.

Ils s’appellent Hammer, Hot Shot, Thunder, Scooter ou encore Jet et ce sont des gars un peu spéciaux. Voilà maintenant plus de 90 ans que les Harlem Globetrotters parcourent le monde pour jouer un match de basket-ball, mais à leur manière…

Composées d’anciens joueurs professionnels, ces vrais athlètes de la balle orange disputent un match fictif contre l’équipe des «méchants», les Washington General.

Simplement, en jetant un coup d’oeil à l’arrivée des deux équipes, sur le parquet du Centre Bell, on voit bien qu’on a affaire à deux équipes atypiques. La taille des joueurs allant à plus de 2m pour certains à 135 cm pour le dénommé «Hot Shot». Ce dernier est un joueur très impressionnant aux dribles, adroit et capable de dunker avec l’aide de ses camarades.

Ces véritables showmen n’arrêtent pas pendant plus d’ 1 h 30 à être totalement improbables. Dunks, dribles, passes, alley-oops et même des tirs derrière la ligne à 4 points: tout le répertoire du basket-ball spectaculaire était au rendez-vous. Puis, il y a aussi le reste, ce qu’il se passe aussi pendant le match…

La comédie est constamment présente. Les joueurs s’invectivent, contestent, interpellent le public. Tout au long du spectacle, il y a beaucoup de moments avec intervention du public et surtout des enfants.

De nombreuses mini mises en scène sont prévues une vingtaine d’enfants essayant de prendre le ballon à un des joueurs qui drible, stopper le match sans raison mise à part de demander au public de chanter YMCA ou aussi de leur demander de faire une vague au ralenti.

Ce n’est pas tout, la troupe des Harlem peut bien décider de courir après un arbitre, de prendre le sac à main d’une jeune femme pour au final la faire danser ou tout simplement s’amuser avec le public.

Équipés de micros, les joueurs sont toujours en interaction avec le public, donnant par moments des scènes drôles comme celle où un des joueurs s’est précipité dans les gradins pour soulever comme un trophée, un bébé de quelques mois afin de lui rendre hommage !

Comment a fini le match ? Par une victoire de la troupe des Harlem Globetrotters haut la main 8 à 6 ! Pas si surprenant que ça connaissant ces joueurs-acteurs si particuliers. La fin de match n’en fut pas moins épique. Suite à une coupure volontaire du courant électrique causée par l’équipe de Washington, les arbitres ont décidé de donner la gagnante la première équipe à 8 points. Pas de surprise à avoir les Harlem Globetrotters gagnèrent sur un dernier dunk spectaculaire.

Soulignons aussi la séance de photos et dédicaces avec la totalité de la troupe des Harlem Globetrotters, à la fin du match.

C’est de l’improvisation scénarisée et ça marche. Au final, il s’agit d’un spectacle haut en couleur et d’une soirée réussie, où les rires et sourires des jeunes et leurs parents ont été aussi nombreux que les paniers marqués !

Crédit photos: Tim Snow

Pour en savoir plus:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.