FTA: «Kalakuta Republik» de Serge Aimé Coulibaly

Le chorégraphe burkinabé Serge Aimé Coulibaly présentera son oeuvre « Kalakuta Republik » au mois de mai, à Montreal, dans le cadre de l’édition 2019 du Festival international de théâtre et de danse TransAmériques (FTA).

Les Montréalais auront l’occasion de découvrir « création chorégraphique », les 23, 24 et 25 mai, au Monument national dans le cadre du FTA, prévu cette année du 22 mai au 4 juin 2019.

« Kalakuta Republik du chorégraphe burkinabé Serge Aimé Coulibaly se veut un hommage à Fela Kuti, symbole inépuisable des luttes contre le pouvoir et la corruption, ainsi qu’à son haut lieu de liberté et de transgression, dans la banlieues de Lagos », explique-t-on.

Natif de Bobo Dioulasso, en 1972, Serge Aimé Coulibaly est un danseur, chorégraphe et acteur belgo-burkinabè qui travaille à l’étranger depuis 2002, année de la création de sa compagnie Faso Danse Théâtre.

On lui doit plusieurs pièces comme Nuit Blanche à Ouagadougou (2014), Fadjiri (2013), Khokuma 7° Sud (2011), Babemba (2008), Solitude d’un Homme Intègre (2007), A Benguer (2006), Minimini (2002).

La création Kalakuta Republik remonte à 2016. Elle a été présentée d’abord au Burkina, mais aussi en première mondiale aux Halles de Schaerbeek, à Bruxelles, en Belgique, l’année suivante.

La plus récente oeuvre, Kirina, qui joue actuellement en Europe, « évoque l’urgence de l’humanité de la migration, mouvement ancestral et universel, comme un geste ininterrompu vers l’espoir: une rencontre ».

Le chorégraphe Serge Aimé Coulibaly est aussi derrière Ankata, un « espace conçu [à Bobo] comme un laboratoire international de recherche et de production des arts de la scène ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.