Tank and The Bangas: la nouvelle pépite de la Nouvelle-Orléans à l’Astral

Tank and the Bangas, formation originaire de la Nouvelle Orléans, s’est produite sur la scène de l’Astral, dimanche 9 juin, dans le cadre de sa tournée Green Balloon. Le groupe en a profité pour dynamiter la salle montréalaise avec ses airs hip-hop-jazz-soul des plus jouissifs. On y était.

C’est tout un show qu’a offert Tank, accompagnée de ses neuf Bangas, au public montréalais, et ce, tout en couleur, puisque le vert était de sortie.

La chanteuse à la voix d’or, Tarianna “Tank” Ball était vêtue d’une grosse combinaison verte gonflée tel un ballon pour présenter leur plus récent album Green Balloon paru, il y a quelques semaines.

La formation américaine est jeune, mais cela ne se perçoit pas du tout sur scène.

Tarianna “Tank” Ball

Enchaînant les titres avec une énergie folle, Tarianna Ball surprend en raison de ses interprétations scéniques et vocales uniques.

Elle chante, parle, joue, s’amuse, elle fait tout à la fois et le fait bien. Cela ne l’empêche pas d’être des plus justes avec une voix à en couper le souffle, allant chercher des notes avec une facilité déconcertante. Elle sait être aussi généreuse avec ses musiciens, pour certains, multi-instrumentistes.

La diversité musicale, jazz, hip hop, spoken word et funk, est une de leurs forces. La multitude d’instruments (bois, cuivres, guitare, batterie, piano) offre une palette au groupe pour jouer dans toutes sortes d’univers théâtraux:mélancolique et étourdissant ou survolté et festif. Le public s’est délecté de ces moments privilégiés partagés avec le groupe.

Spaceships sur des airs hip-hop, un de leurs titres phare, comme The Brady’s, à la composition plus funk-disco, ont été vivement salués par les Montréalais présents ce jour-là.

Ces deux titres sont les parfaits exemples de la polyvalence de Tank and The Bangas. Les Américains ne sont qu’aux prémices de leur succès qui ira en grandissant en proposant de telles performances.

À découvrir au plus vite !

La première partie a été assurée par Alfred Bank, jeune artiste hip-hop en devenir, lui aussi originaire de la Nouvelle-Orléans.

Suivre l’actualité de Tank and the bangas sur leur site ici.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.