King Abid lance son album Emerikia aux Francos de Montréal

Avec ses musiciens qu’il qualifie de Mercedes band, mais aussi ses potes Papa T et Samito, King Abid a lancé de la meilleure des façons son deuxième opus, Emerikia, en transportant la scène de Francos de Montréal en piste de danse.

Près d’un après avoir été choisi comme la Révélation Radio-Canada dans la catégorie musique du monde pour l’année 2018, le Tunisien d’origine King Abid, alias Heythem Tlili, a présenté au public montréalais son second album.

Dans le cadre de la série Les Fins de Soirées qui se tient à la nouvelle scène Quartier Brasseurs, le DJ de Québec a lancé les hostilités avec le titre Yamma nheb naares qui ouvre également l’album avec ses sonorités typiquement tunisiennes.

Le King et Papa T

Emerikia (Coyote Records) est ce deuxième album de King Abid, disponible depuis le mois de mai dernier. Il comprend 12 pièces.

Au programme, world beat électro en raison des origines tunisiennes de l’artiste, sa passion pour la Jamaïque et, forcément, son amour pour le Québec, sa terre d’adoption.

Sur l’album, comme aux Francos, l’artiste a célébré les femmes du Québec puis d’ailleurs avec sa chanson Mesdames & mesdames, partagé le micro avec Papa T, notamment sur les titres Educate Them, Bienvenue à Qc, non sans quelques notes de Darbouka ainsi qu’avec Samito, qui fait aussi partie des privilégiés sacrés Révélations RadioCanada  (cuvée 2015-2016, en en musique du monde).

Samito, sur le titre Lime and Chill

La fête était belle, si bien que dès la troisième ou quatrième note, le King a sommé les gens du public de venir se trémousser à ses pieds. Malgré quelques récalcitrants, ils ont été nombreux à répondre présents.

Comme souvent avec King Abid, le public a eu droit à quelques mots, souvent drôles, distillés ici et là, entre deux chansons.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.