Éblouissante Charlotte Cardin en ouverture du festival de jazz de Montréal

L’équipe de programmation du  Festival international de jazz de Montréal a visé juste en choisissant la sublime Charlotte Cardin le grand concert d’ouverture de la 40e édition. Touki Montréal ne pouvait rater cette fête qui restera assurément inoubliable.

Depuis son passage à l’émission «La Voix», la talentueuse auteure-compositrice-interprète a fait du chemin, au point d’avoir l’insigne honneur d’ouvrir le plus grand festival de jazz du monde. Elle en était consciente lors de son spectacle, remerciant chaleureusement la foule et sans doute la vie.

Pour l’occasion, la finaliste de «La Voix 2013» avait convié plusieurs artistes à faire la fête avec elle. Ainsi l’immense foule rassemblée à la place des Festivals a eu droit à la musique délicate d’Aliocha qui a jouté la savoureuse pièce Flash in the Pan.

Le duo Milk and Bone ainsi que le rappeur Loud ont aussi rejoint l’artiste et auteure de «Main Girl» et des «Échardes».

C’est d’ailleurs cette dernière pièce qui a lancé les hostilités et le ton de la soirée, sous le coup de 21 h 30. Charlotte Cardin était accompagné de trois musiciens.

Parfois assise au piano, souvent débout, elle n’a pas arrêté de charmé et même d’envoûter la foule avec ses titres à succès comme Talk Talk, The Kids, Main Girl ou Like It Doesn’t Hur et Fous n’importe où, sa version revisitée du titre de de l’auteur-compositeur-interprète Daniel Bélanger.

Rappelons que les fans de la jeune artiste de 24 ans attendent toujours la sortie de son tout premier album. Son dernier EP, Main Girl (Atlantic Records), a été salué par la critique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.