Festival de Jazz de Montréal: sous le charme du Jireh Gospel Choir!

Le Jireh Gospel Choir a mis le feu sur la scène située à Verdun du Festival international de jazz de Montréal, avec un répertoire varié avec des classiques, des compositions originales, mais aussi du gospel traditionnel vers le gospel contemporain.

Les membres de ce groupe gospel jouent partout, que ce soit au Québec, en Europe, aux É.-U., mais c’est dans le cadre de leur tournée Hope Tour qu’ils ont ravi  le public, après une brève intro solennelle, question d’installer l’ambiance.

Oubliez les toges, écharpes et les grandes robes ou tenues traditionnelles des concerts gospels!

Le Jireh Gospel Choir l’ont joué Streetwear en cette belle soirée d’été, du 30 juin. Oui, ils sont arrivés sur scène en tenue urbaine! Ils étaient une quinzaine de chanteuses, chanteurs et cinq musiciens. Vestes en denim, jeans déchirés bleu, blanc… et tout sourire.

Dans le premier tiers du concert, Carol Bernard, la directrice de la chorale a demandé aux spectateurs de regarder le voisin et de lui dire :  «Neighbor! you so lucky to stand beside me! ». Elle a ensuite demandé de regarder un autre voisin et de lui dire :  «I’m here to have FUN tonight! What about you? ».

Changements de position sur scène, animation de foule, danse, on se croyait même à un certain moment dans un spectacle hip-hop « Put your hands up… Put your hand right, put your hand left…».

View this post on Instagram

@jirehgospelchoir au @festivaljazzmtl

A post shared by Touki Montreal (@toukimontreal) on

Les gens semblaient aussi remplis d’émotion et il y avait des larmes aux yeux quand la soprano Priscilla Findlay les a fait larmoyer durant son solo. C’est dans ces moments qu’on comprend le pouvoir de la musique : faire ressentir à une foule avec des allégeances, des croyances, des origines et des histoires différentes une même émotion.

Carol Bernard ne fait rien comme les autres. Elle a fait deux très bons solos durant le spectacle. Née de parents jamaïcains, elle est détentrice de plusieurs baccalauréats universitaire en mathématiques et en informatique de l’Université McGill.

Selon sa biographie, elle a quitté son poste de directeur sénior au CN pour faire de la musique à temps plein. Elle est retournée sur les bancs d’école afin de décrocher un baccalauréat en musique de l’Université de Montréal.

L’ensemble vocal qu’elle dirige a reçu le prix du meilleur album gospel (GMA Canada) pour son album Get Up.

Pour en savoir plus sur le Jireh Gospel Choir:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.