Boogat en extérieur au 40e Festival de Jazz

Boogat, le Québécois-Paraguayen-Mexicain a participé à la canicule montréalaise, ce mercredi 3 juillet pour la 40e édition du Festival international de Jazz de Montréal.

Sur la scène Casino de Montréal/CBC/Radio Canada, le musicien qui mélange hip-hop et tendances latines a charmé par sa musique.

Pour l’occasion il s’était entouré de Ramon Chicharron, Gypsy Kumbia Orchestra et Mamselle Ruiz.

Devant une foule qui avait soif de mouvements et de danses en cette vague de chaleur estivale, Boogat a offert ce qu’il sait faire de mieux, 1 h de rythmes endiablés.

Depuis le lancement de sa carrière montréalaise en 2001, il a baigné dans de multiples univers. Il a notamment collaboré avec le producteur de musique électronique Poirier, Roberto Lopez Project, Kid Koala, Radio Radio ou encore Pierre Kwenders.

Son dernier album, paru en 2017, San Cristobal Baile Inn lui a valu d’ailleurs une nomination à la dernière édition des Prix Juno (2019) dans la catégorie album World de l’année. 

C’est un bel éventail d’artistes aux horizons divers qui a pris énormément de plaisir, sur la scène du Festival international de Jazz. Cela se voyait clairement.

En français ou en espagnol, ils ont chanté la salsa, la cumbia ou le reggaeton. La pluralité des instruments ne faisait pas trop pour les oreilles. Au contraire, l’harmonie était bonne. Les voix se mariaient aux différentes tonalités avec simplicité et efficacité.

Le public a eu droit à la Cumbia “Chicharronica” de Ramon Chicharron, la voix magique de Mamselle Ruiz, ou les percussions et l’énergie de la Gypsy Kumbia Orchestra, le tout avec un Boogat séduisant aussi bien avec ses textes que sa voix chaude.

Les nombreuses influences musicales ont donné lieu à une belle communion entre les artistes lors du bouquet final avec la réunion des artistes sur la scène pour interpréter une dernière chanson.

Cette performance restera certainement, à notre humble avis, l’une des plus chaudes, de cette 40e édition du Festival de Jazz de Montréal.

Pour suivre Boogat : http://www.boogat.com/ 

Photos: Benoit Rousseau, courtoisie Festival de jazz

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.